No 1

Ebrard, Johann Heinrich August

naissance 18.1.1818 à Erlangen,décès 23.7.1888 à Erlangen, prot., de vieille famille huguenote. Fils de François Elie, pasteur de l'Eglise française et membre du consistoire d'Erlangen. ∞ 1844 Luise von Löwenich. Etudes de théologie à Erlangen et à Berlin (1835-1839, habilitation en 1842). Suite à un libelle contre David Friedrich Strauss (après le putsch de Zurich en 1839), E. fut nommé professeur extraordinaire à l'université de Zurich par le nouveau gouvernement conservateur du canton. Exégète conservateur, spécialiste de théologie systématique et d'histoire religieuse, il défendit avec vigueur ses opinions de 1844 à 1847 et se lia rapidement aux milieux piétistes. Avec Johann Peter Lange, il édita à cette époque la revue Theologie der Zukunft, militant contre la nouvelle théologie hégélienne. En outre, il entretint des contacts intenses avec les théologiens conservateurs de Berne et ceux de l'Eglise libre du canton de Vaud. En 1847, il fut nommé professeur ordinaire à Erlangen, puis devint notamment membre du consistoire à Spire, pasteur de l'Eglise française et président du synode à Erlangen.


Oeuvres
– A. Zimmermann, éd., Professor Johann Heinrich August Ebrards Zürcher Jahre 1844-1847, 1940 (sur la base d'une autobiogr.)
Bibliographie
Realenzyklopedie für protestantische Theologie und Kirche, 5, 31898, 130-137
– P. Schweizer, Freisinnig - positiv - religiössozial, 1972
Deutsche Biographische Enzyklopädie, 3, 2001, 3

Auteur(e): Niklaus Peter / EMA