01/04/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Härkingen

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. SO, distr. de Gäu. Village-rue dans la vallée de la Dünnern, situé au sud de l'échangeur de l'A1 et l'A2. 1080 quendam comitatum nomine Härichingen in pago Buchsgeowe situm (selon une copie de document), 1101-03 Harichingen. 310 hab. en 1798, 360 en 1829, 388 en 1850, 336 en 1870, 438 en 1900, 651 en 1950, 1196 en 2000. Station de plein air néolithique au Hubel. L'étendue précise du comté de H., mentionné en 1080, divise les historiens; selon les hypothèses, elle varie de l'ensemble du Buchsgau à un territoire très limité. Tous pensent en revanche que H. a certainement été de bonne heure un siège de juridiction. Après avoir été acquis par Soleure en 1402, H. releva jusqu'en 1798 du ressort d'Egerkingen, dans le "bailliage extérieur" (Äusseres Amt) du bailliage de Falkenstein. H. se vit doté d'un règlement villageois en 1754. Malgré son église romane, H. fut rattaché à la paroisse d'Egerkingen durant des siècles. Après avoir obtenu une nouvelle église dédiée à saint Jean, construite au centre du village (1754), H. devint paroisse en 1805. Première maison d'école (1836-1837), fondation de la coopérative laitière H.-Gunzgen (1857), électrification (1907). Gunzgen, Kappel et Boningen ainsi que la station de pompage de H. furent approvisionnés par la nappe phréatique dès 1913. Une ligne d'autobus relia le village à Olten à partir de 1959. Dans les années 1960, la construction de l'autoroute nécessita un remaniement parcellaire. Depuis l'ouverture de l'A1 traversant le district de Gäu (1967), les villages du Mittelgäu connurent de nombreuses transformations; plusieurs entreprises, dont le service des colis postaux (1999), créèrent à H. des entrepôts et des centres de distribution.


Bibliographie
– J. Pfluger, 900 Jahre Härkingen, 1980

Auteur(e): Erich Schenker / FS