• <b>Wilhelm Martin Leberecht De Wette</b><br>Portrait lithographique, dessiné et gravé vers 1825 par  Sophie Fornachon (Universitätsbibliothek Basel).

No 1

De Wette, Wilhelm Martin Leberecht

naissance 12.1.1780 à Ulla près de Weimar, décès 16.6.1849 à Bâle, luthérien, de Saxe. Fils de Johann Augustin, issu d'une famille de pasteurs d'origine néerlandaise. ∞ 1) Eberhardine Boye, 2) Henriette Frisch, veuve Beck, 3) 1833 Sophie Streckeisen, veuve du pasteur bernois Abraham Rudolf von May. Dès 1799, études de théologie à Iéna, où il soutient en 1805 sa thèse d'agrégation. Professeur extraordinaire (1807), puis ordinaire (1809) d'exégèse à Heidelberg, de théologie à l'université de Berlin dès sa fondation en 1810. D. fut renvoyé en 1819 après avoir écrit une lettre de consolation à la mère de Karl Ludwig Sand, meurtrier d'August von Kotzebue. Professeur de théologie à Bâle dès 1822. D. fut marqué par les philosophes Johann Gottfried Herder et Jakob Friedrich Fries. Figure dominante de la faculté de Bâle, il s'imposa à la fois comme spécialiste de la méthode historico-critique, s'attachant surtout à l'étude du Pentateuque, comme esprit méthodique et comme écrivain religieux. D'abord attaqué pour son libéralisme par les cercles piétistes, D. fut plus tard accepté par eux et devint, grâce à sa position conciliante, une personnalité caractéristique de Bâle, influente au-delà des frontières.

<b>Wilhelm Martin Leberecht De Wette</b><br>Portrait lithographique, dessiné et gravé vers 1825 par  Sophie Fornachon (Universitätsbibliothek Basel).<BR/>
Portrait lithographique, dessiné et gravé vers 1825 par Sophie Fornachon (Universitätsbibliothek Basel).
(...)


Fonds d'archives
– UBB, fonds de famille
Bibliographie
– K. Barth, Die protestantische Theologie, 1947, 433-441
– E. Staehelin, Dewettiana, 1956
TRE, 8, 616-617
– J. W. Rogerson, W. M. L. de Wette, Founder of Modern Biblical Criticism, 1992
– H.-P. Mathys, K. Seybold, éd., Wilhelm Martin Leberecht de Wette, 2001

Auteur(e): Niklaus Peter / ABI