No 1

Cullmann, Oscar

naissance 25.2.1902 à Strasbourg, décès 16.1.1999 à Chamonix, luthérien, Français. Fils de Georges, maître de lycée, et de Frédérique Mandel. Célibataire. Etudes de philologie classique et de théologie à Strasbourg et Paris. Professeur à la faculté de théologie protestante de Strasbourg (1930-1938), professeur d'histoire de l'Eglise primitive et d'exégèse du Nouveau Testament à l'université de Bâle (1938-1972, recteur en 1968), C. enseigna simultanément à Paris: à l'Ecole des hautes études, à la faculté des lettres de la Sorbonne et à la faculté libre de théologie protestante. Membre de l'Institut de France. Ses principaux travaux portent sur le judéo-christianisme, la christologie, le culte dans l'Eglise primitive, la tradition et l'histoire du salut. Médiateur éminent entre diverses langues, cultures, confessions et conceptions théologiques, C. compte parmi les théologiens protestants les plus remarquables du XXe s. Le pape Jean XXIII l'invita comme observateur officiel au concile Vatican II. Légion d'honneur (1979).


Bibliographie
– K.H. Schlaudraff, «Oscar Cullmann», in Gegen die Gottvergessenheit, éd. S. Leimgruber, M. Schoch, 1990, 206-222

Auteur(e): Rudolf Brändle / AN