No 1

Ceporin, Jakob

naissance 1499/1500 (Jakob Wiesendanger) à Dinhard, décès 20.12.1525 à Zurich, de Dinhard. Fils d'un paysan et tuilier. ∞ vers 1523 Elsbeth Scherer, ancienne nonne au couvent de Töss. Ecole latine à Winterthour, études à l'université de Cologne, à celle de Vienne (1518-1520) et avec Johannes Reuchlin à Ingolstadt (1520). De 1520 à 1524, C. travailla surtout pour des imprimeurs bâlois et enseigna à Zurich. En 1525, il devint professeur de grec et d'hébreu à l'école de théologie fondée à Zurich par Zwingli. Il édita, outre les œuvres de Pindare (1526), le traité pédagogique de Zwingli Quo pacto ingenui adolescentes formandi sint, praeceptiones pauculae, qu'il traduisit (1523). Il est également l'auteur d'une grammaire grecque (1522), rééditée à plusieurs reprises et encore en usage dans les écoles zurichoises au XVIIIe s.


Bibliographie
– E. Egli, «Ceporins Leben und Schriften», in Analecta Reformatoria, 2, 1901, 145-160

Auteur(e): Hans Ulrich Bächtold / AS