01/06/2012 | communication | PDF | imprimer

Saint-Martin (FR)

Comm. FR, distr. de la Veveyse, comprenant le village de S. avec le hameau du Jordil, ainsi que les anciennes comm. de Besencens et Fiaugères (fusion en 2004). 1228 Sanctus Martinus. 272 hab. en 1811, 435 en 1850, 442 en 1900, 434 en 1950, 505 en 2000. Le site fut occupé dès l'âge du Bronze. Au Moyen Age, S. appartint aux seigneurs d'Oron, de Rue et d'Illens. Fribourg acquit S. en deux étapes: lors de la conquête du Pays de Vaud en 1536 et après la faillite du comte Michel de Gruyère en 1555. Incorporé au bailliage, puis à la préfecture de Rue, S. passa au district de la Veveyse en 1848. Ecole attestée en 1716, église Saint-Martin reconstruite dans le style néogothique en 1859. Les mines de lignite, exploitées au XIXe s., furent rouvertes durant les deux guerres mondiales. Une chapelle, dédiée à Nicolas de Flue, fut édifiée au Jordil en 1949. S., tout en ayant conservé une activité agricole et artisanale, s'est transformée en commune résidentielle dans les années 1990.


Fonds d'archives
– Fichier, AEF
Bibliographie
– G. Bourgoin, Progens, [1986]
– J.-C. Vial, «Les mines de St-Martin et Progens», in Ann. frib., 60, 1992/1993, 195-218

Auteur(e): Jean-Claude Vial