Aretius, Benedikt

naissance 1522 (?) (de son vrai nom Benedikt Marti), décès 22.3.1574, prot. Fils d'un prêtre de Bätterkinden. ∞ 1551 Verena Rigodi. Ecoles et études de théologie à Berne, séjours à Strasbourg et à Marbourg, où il enseigna la logique et la dialectique en 1548. Rappelé à Berne en 1549, A. y dirigea l'école latine, enseigna le grec et le latin dès 1553 et la théologie dès 1563. Humaniste d'une vaste culture, commentateur de Pindare, il a marqué, avec Johannes Haller et Wolfgang Musculus, l'Eglise bernoise de son temps. Il a notamment écrit des commentaires bibliques et des Theologiae Problemata, fermement appuyés sur l'Ecriture et influencés par la théologie de l'alliance de Zwingli et Bullinger. Il fut aussi un botaniste internationalement reconnu (le genre Aretia lui doit son nom), auteur d'une description de la flore alpine du Stockhorn et du Niesen. Il planta du tabac dans son jardin peu de temps après l'apparition de cette plante en Europe.


Bibliographie
– Feller, Bern, 2, 287-289, 666

Auteur(e): Hans-Peter Mathys / AB