Granges (Veveyse)

Comm. FR, distr. de la Veveyse dès 1848, sur le flanc nord du Mont-Pèlerin. 1134 per campos Grangiarum . 197 hab. en 1811, 282 en 1850, 331 en 1900, 374 en 1950, 420 en 1980, 629 en 2000. Nécropole à tombes dallées d'époque mérovingienne au lieudit Beauregard. Au Moyen Age, G. faisait partie de la seigneurie de Bossonnens. Amédée de Blonay et son fils, seigneurs d'Attalens et de Bossonnens, en cédèrent une partie, la grange de Sâles, au couvent de Hautcrêt en 1134. En 1536, G. passa sous la domination de Fribourg et fut rattaché au bailliage de Bossonnens (d'Attalens dès 1615). Il fit partie du district de Châtel-Saint-Denis de 1798 à 1848. G. acheta en 1563 une moitié de "l'abbaye de Sâles", l'autre en 1810 (acquise par Hauterive en 1651). G. relève de la paroisse d'Attalens. La chapelle Saint-Nicolas, détruite à la fin du XIXe s., fut remplacée par le sanctuaire actuel en 1933. Halte du chemin de fer à voie étroite Palézieux-Bulle (1901). En 1919-1920, des travaux d'assèchement ont gagné 42 ha pour les cultures. Nombreux pendulaires occupés surtout dans le tertiaire. Sokymat SA (bobinage électronique) fondé en 1964 est devenu une importante entreprise de microprocesseurs (55 millions de puces électroniques produites en 2004).


Bibliographie
La Liberté, 9.8.1910
– I. Andrey, Le château et le bourg de Bossonnens au Moyen Age, dactyl., 1985

Auteur(e): Marianne Rolle