No 2

Musculus, Wolfgang

naissance 8.9.1497 (Wolfgang Müslin) à Dieuze (Lorraine), décès 30.8.1563 à Berne. Fils d'Anton, tonnelier, et d'Angela Sartori. ∞ 1527 Margaretha Bart (décès apr. mai 1568), de Lixheim (Lorraine). M. suivit un enseignement humaniste en Alsace à Ribeauvillé, Colmar et Sélestat, sans pour autant fréquenter l'université. A 15 ans, il entra chez les bénédictins de Lixheim où il étudia les écrits de Luther. Fin 1527, il quitta le couvent pour se rendre à Strasbourg. De 1528 à 1530, il prêcha dans les églises de Dorlisheim et Dossenheim, tout en étant le famulus de Martin Bucer. Il fut également diacre auprès de Matthias Zell à la cathédrale de Strasbourg en 1530. Il fut appelé en 1531 à Augsbourg où, comme prédicateur de l'église de la Sainte-Croix, il participa à l'introduction de la Réforme. Pasteur de la cathédrale dès 1537, il dut renoncer à cette charge en 1547 à la suite de la guerre de Smalkalde et le début de la Diète d'Augsbourg. Par contre, il continua de prêcher à l'église Saint-Maurice jusqu'en 1548. Il s'enfuit de la ville le 26 juin et se réfugia à Bâle, Constance, Saint-Gall et Zurich. Dès avril 1549, il enseigna l'exégèse à la haute école de Berne; il y rédigea également la plus grande partie de ses commentaires sur la Bible, cités encore comme références par Richard Simon au XVIIe s. M. devint célèbre grâce à ses traductions du grec en latin des Pères de l'Eglise et par ses Loci communes (1560) traduits en anglais et en français. Il prit ses distances avec les querelles internes entre protestants, mais reconnut aux princes et aux magistrats réformés le droit de prendre les armes contre l'empereur lorsque ce dernier s'opposait par la violence à la vérité. Selon M., la mission des ministres du culte comprenait l'enseignement, le service divin et la pastorale. La discipline ecclésiastique et les sanctions participent des devoirs de tout magistrat chrétien, lui-même partie intégrante de l'Eglise. Ce dernier principe influença la conception de la relation entre l'Eglise et l'Etat de Thomas Eraste.


Fonds d'archives
– AV Zofingue
– StAZH
– UBB
Bibliographie
– R. Dellsperger et al., éd., Wolfgang Musculus (1497-1563) und die oberdeutsche Reformation, 1997 (avec liste des œuvres)
– R. Bodenmann, Wolfgang Musculus (1497-1563), 2000

Auteur(e): Reinhard Bodenmann / DRO