Ciné-Journal suisse

Un premier Ciné-Journal suisse est édité dès septembre 1923 par l'Office cinématographique à Lausanne, firme fondée par Emile Taponnier, Jacques Béranger et Arthur-Adrien Porchet. Il disparaît en mars 1936, emporté par la concurrence étrangère.

Le Ciné-Journal suisse officiel (CJS) plante ses racines dans la fondation de la Chambre suisse du cinéma (1938), qui le contrôlera, et dans l'arrêté fédéral du 30 août 1939 instaurant les pleins pouvoirs. Il vise à contrebalancer l'écrasante hégémonie des actualités nazies et fascistes. Produit par Cinégram (Genève), rendu obligatoire dans toutes les salles du pays (16  avril 1940), soumis à la censure militaire, partiellement subventionné par la Confédération, il est inauguré à Berne le 1er août 1940. En cinq à huit minutes, il présente chaque semaine, dans les trois langues nationales, une mosaïque de sujets (parfois un thème unique) propres à participer à la défense spirituelle du pays (agriculture, solidarité fédérale, mission humanitaire). Son premier rédacteur se nomme Paul Alexis Ladame, son successeur, Hans Laemmel; l'un des premiers opérateurs est Georges Alexath. Dès janvier 1946, le passage du CJS n'est plus obligatoire: la Suisse romande, puis les grandes villes alémaniques, ne renouvellent pas leur abonnement. Le CJS meurt lentement, malgré une formule magazine mise au point en 1973 par Max Dora. La concurrence de la télévision et l'hostilité d'une partie du monde du cinéma suisse lui portent l'estocade finale en mars 1975. Le CJS se compose de 9000 sujets, 1650 numéros et 280 000 m de pellicule.


Fonds d'archives
– Arch. du Ciné-Journal suisse, Cinémathèque suisse, Lausanne
Bibliographie
– B. Gasser, «Ciné-Journal suisse», in Travelling, 53-54, 1978-1979
– A. Cunéo, «Ciné-Journal suisse au Féminin», in Travelling, 58, 1980
– R. Mazzola, La prima annata del Cinegiornale svizzero, th. lettres Bologne, 1989 (résumé franç. dans Equinoxe 7, 1982, 81-98)
– L. Knubel, Images et représentation de la Suisse dans les actualités cinématographiques suisses de l'immédiat après-guerre (1945-1950), mém. lic. Fribourg, 1997

Auteur(e): Bernard Gasser