No 5

Grebel, Konrad

naissance vers 1498 à Zurich, décès 1526 à Maienfeld, prot., puis anabaptiste, de Zurich. Fils de Jakob ( -> 4). ∞ Agathe von Fynland. Après des études mouvementées à Vienne (1515-1518), notamment auprès de son futur beau-frère Vadian, à Paris (1518-1520) et à Bâle, G. se fixa à Zurich. Lié avec Zwingli depuis ses études à Vienne, il opta pour la Réforme, dont il devint un ardent propagandiste. Il connaissait les langues anciennes et donna des cours privés d'exégèse du texte grec de l'évangile de Matthieu. Sa rupture avec Zwingli se produisit lors de la deuxième dispute de Zurich, en octobre 1523. G. chercha à l'étranger des correspondants de pensée et écrivit à Thomas Müntzer et Martin Luther au nom des réformés radicaux. Le 21 janvier 1525 à Zollikon et pour la première fois au XVIe s., il rebaptisa un adulte, Jörg Blaurock, qui fit de même pour lui. L'événement fit scandale auprès des autorités. G. fut un meneur (Rädelsführer selon Zwingli) passionné du mouvement anabaptiste à Zurich, Schaffhouse, Waldshut, Saint-Gall et dans l'Oberland zurichois. Il vivait séparé de sa famille et fut incarcéré à Grüningen et à Zurich. Il mourut de la peste.


Sources imprimées
Quellen zur Geschichte der Täufer in der Schweiz, vol. 1-2 et 4, 1952-1974 (avec index)
– L. Harder, éd., The Sources of Swiss Anabaptism: the Grebel letters and related documents, 1985
Bibliographie
– Ch. Hege, Ch. Neff, éd., Mennonitisches Lexikon, 1937, 163-169
– H. Fast, «Konrad Greder», in Radikale Reformatoren, éd. H.-J. Goertz, 1978, 103-114
– H.-J. Goertz, Konrad Greder, 1998

Auteur(e): Ulrich J. Gerber / ME