No 4

Gilliard, Frédéric

naissance 18.6.1884 à Sion, décès 13.9.1967 à Lausanne., prot., de Fiez et d'Yverdon. Fils d'Edmond, propriétaire foncier, et de Marie Malherbe. Frère d'Edmond ( -> 2) et de Pierre ( -> 5), cousin de Charles ( -> 1). ∞ Marguerite Emma Climent, fille de Gustave Edouard, de Cartigny. Etudes d'architecture à l'EPF de Zurich (1904-1909), puis à l'Ecole des beaux-arts de Paris (1909-1910). Architecte à Lausanne en 1913, expert pour diverses restaurations (château de Chillon, cathédrale de Lausanne), G. a dirigé celles de nombreux immeubles historiques lausannois (quartier de la Cité), à Grandvaux (maison Buttin de Loès) et d'une trentaine d'églises romandes, mais surtout vaudoises. Responsable des fouilles archéologique sur le site de Vidy (Lausanne), il y crée le premier Musée romain en 1936. Entre 1918 et 1931, il bâtit plusieurs cités et maisons ouvrières à Lausanne. On lui doit aussi des églises (Vennes et Bellevaux à Lausanne, Bougy-Villars) et de nombreuses écoles (Sainte-Croix, Renens, Perroy et Arnex, école des métiers à Lausanne en collaboration avec Charles Dubois et Jacques Favarger) ainsi que le pavillon gériatrique de l'hôpital de Cery. Fondateur de la Société d'art public (1910), section vaudoise du Patrimoine suisse, secrétaire de L'Œuvre, président de la Fédération des architectes suisses en 1923-1924.


Oeuvres
– avec H. Meyer, La maison bourgeoise en Suisse dans le canton de Vaud, 2 vol., 1925-1933
– avec P. Grellet, Les châteaux vaudois, 1929
Fonds d'archives
– Dossier ATS, ACV
– Fiche INSA, AV Lausanne
Bibliographie
– P. Margot, «Frédéric Gilliard», in RHV, 1967, 177-178

Auteur(e): Olivier Pavillon