No 1

Mommsen, Theodor

naissance 30.11.1817 à Garding (Schleswig), décès 1.11.1903 à Charlottenburg (auj. Berlin), prot., du duché de Schleswig. Fils de Jens, pasteur, et de Sophie Elisabeth Krumbhaar. ∞ 1854 Marie Auguste Reimer. Etudes de droit à Kiel, doctorat en l'un et l'autre droits en 1843. Séjours à Paris, Rome et Naples (1844-1847). Professeur extraordinaire de droit romain à Leipzig en 1848, M. fut démis de sa charge en 1851 pour activité subversive. Professeur ordinaire de droit romain à Zurich (1852-1854), à Breslau (1854-1858), professeur de sciences de l'antiquité romaine à l'université de Berlin (1861-1885, recteur 1874-1875). Son attitude à l'égard de la Suisse était ambivalente: sa critique acérée - il désignait la ville comme "Athènes de la Limmat = nid de hiboux"-, alternait avec une certaine nostalgie. C'est en Suisse qu'il mit en place ses recherches fondamentales. En plus de son travail de collecte des inscriptions du royaume de Naples (1852), son étude sur les inscriptions suisses (Inscriptiones Confoederationis Helveticae Latinae, 1854) surtout, constitue un important préliminaire au Corpus Inscriptionum Latinarum dont il dirigea la publication de 1853 à sa mort. A Zurich également, M. écrivit des chapitres essentiels de son Histoire romaine (1854-1856, initialement en trois vol.; trad. franç. 1863-1874), qui lui valut le prix Nobel en 1902. Membre de l'Académie des sciences de Prusse (1858-1895).


Oeuvres
Die Schweiz in römischer Zeit, 1854 (21969)
Bibliographie
Die Universität Zürich 1833-1933 und ihre Vorläufer, 1938
– E. Meyer, «Theodor Mommsen in Zürich, 1852-1854», in Etudes suisse d'hist. générale, 12, 1954, 99-138
– L. Wickert, Theodor Mommsen, 4 vol., 1959-1980
– S. Rebenich, Theodor Mommsen, 2002

Auteur(e): Bruno Schmid / AN