Attalens

Comm. FR, distr. de la Veveyse dès 1848, sur la route Vevey-Palézieux. 867 Haltningum. Env. 80 feux en 1453; 618 hab. en 1811, 867 en 1850, 1198 en 1900, 1096 en 1950, 1023 en 1960, 1337 en 1980, 2252 en 2000. Nécropole mérovingienne (VIe -VIIIe s.) dans les ruines d'une villa. Mentionné en 867 dans une donation du roi Lothaire II, A. est au XIe s. alleu de l'abbaye de Saint-Maurice. En 1068, cette dernière le concéda en prestaire à l'épouse d'Otton, son avoué. A. releva ensuite des seigneurs d'Oron et son histoire fut souvent liée à celle du château voisin de Bossonnens. Un contingent fribourgeois s'empara d'A. en novembre 1475 et incendia le village, mais A. fut restitué au duc de Savoie à la paix de Fribourg (1476). En 1523, Charles III vendit le château au chapitre de Lausanne; en 1531, il transmit son droit de rachat à Charles de Challant qui devint seigneur d'A. En février 1536, lors de la conquête du Pays de Vaud, les Fribourgeois occupèrent A. Fribourg reçut la suzeraineté de la seigneurie, acheta A. une première fois aux Challant en 1556, la leur revendit en 1558, la racheta définitivement en 1615 et l'érigea en bailliage, qu'il réunit à celui de Bossonnens en 1618. De 1798 à 1848, A. fit partie du district de Châtel-Saint-Denis. Le château, érigé vers la fin du XIIe ou au début du XIIIe s. fut vendu par l'Etat à la commune en 1804: en 1882, la paroisse l'acquit pour y établir un hospice. Le château est redevenu privé en 1968 et l'hospice, transformé en EMS, logé dans de nouveaux locaux. Paroisse mentionnée en 1166; église romane dédiée à Marie; nouveau sanctuaire en 1860 (Notre-Dame-de-l'Assomption). Exploitation de pierres à paver (grès d'A.) du dernier tiers du XIXe s. aux années 1960. Atelier de facteurs d'orgues des frères Savoy dans la seconde moitié du XIXe s. Au début du XXe s., quatre laiteries fournissaient la fabrique Nestlé à Vevey. L'augmentation de la population dès 1960 résulte de l'attraction de Vevey et Lausanne, mais aussi de l'augmentation du nombre d'emplois dans la commune (+ 20% de 1960 à 1980). En 1980, plus de la moitié de la population active travaillait dans le secteur secondaire et plus d'une personne active sur quatre avait un emploi dans la région lausannoise.


Bibliographie
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 28-34
– R. Chevalley, Attalens, un coin de pays à part, 1981

Auteur(e): Jean-François Steiert