No 1

Overbeck, Franz Camille

naissance 16.11.1837 à Saint-Pétersbourg, décès 26.6.1905 à Bâle, luthérien. Fils de Franz Heinrich Hermann, commerçant né à Francfort, et de Jeanne Camille Cerclet, Française. ∞ 1876 Ida Rothpletz. Etudes de théologie à Leipzig et Göttingen (1856-1860), habilitation à Iéna (1864). O. fut professeur d'exégèse du Nouveau Testament et d'histoire de l'Eglise à Bâle (1870-1897). Son étude lucide sur la théologie protestante de son temps (Ueber die Christlichkeit unserer heutigen Theologie, 1873, 21903) fut le fruit des contacts qu'il entretint avec son ami Friedrich Nietzsche, dont il demeura proche jusqu'à sa mort, s'occupant même de ses archives. Sa critique de la théologie et du christianisme se renforça lorsqu'il fut confronté aux tentatives de modernisation théologiques d'Adolf von Harnack. O. est en outre l'auteur de deux ouvrages fondamentaux sur la littérature patristique (Ueber die Anfänge der patristischen Litteratur, 1882) et sur le processus de canonisation (Zur Geschichte des Kanons, 1880). Son élève, Carl Albrecht Bernoulli publia un recueil de textes tirés du fonds O. (20 000 feuillets), intitulé Christentum und Kultur (1919). Celui-ci influença notamment Karl Barth, Walter Benjamin et Martin Heidegger.


Oeuvres
– E.W. Stegemann et al., éd., Werke und Nachlass, 9 vol., 1994-2009
Fonds d'archives
– Fonds, UBB
Bibliographie
– W. Nigg, Franz Overbeck, 1931 (réimpr. 2009)
TRE, 25, 563-568

Auteur(e): Niklaus Peter / UG