Zumholz

Ancienne commune FR, district de la Singine, depuis 2017 partie de la commune de Planfayon avec Oberschrot. Son territoire constituait à l'origine l'une des quatre circonscriptions électorales (Schrote) de la paroisse de Dirlaret. Au nord du Tütschbach et à l'ouest de la gorge de la Singine, Z. devint commune en 1832. Celle-ci se composait des groupes de fermes de Riedgarten, Halta, Schürhalta, Eggersmatt, Bühli, Sensematt, Hasenholz, Brand, Leimbach et Bodenacker et du petit village de Z. 1705 Zumholz. 187 hab. en 1811, 301 en 1831, 247 en 1850, 230 en 1900, 268 en 1950, 459 en 2000. Place fortifiée indatable à Kammerslehen, vers la gorge de la Singine. Pendant la guerre de Laupen, en 1339, Z. acheta sa neutralité à Rudolf et Johann von Weissenburg pour se prémunir contre les pillages. L'hôpital des bourgeois de Fribourg y possédait des droits fonciers. Au spirituel, le village fit partie de la paroisse de Dirlaret, puis fut rattaché à celle de Planfayon en 1885. Les textes de 1705, 1733, 1812, 1838 et 1843, concernant la commune et les biens communaux, ont été conservés. Z. fit partie des Anciennes Terres jusqu'en 1798, du district de Fribourg de 1798 à 1830, du district allemand de 1830 à 1848. L'activité économique est centrée sur l'artisanat (construction en bois et exploitation forestière) et l'agriculture. Z. fut raccordé à la station d'épuration du Guggersbach (commune de Planfayon) en 1998.


Bibliographie
– K. Zbinden et al., Zumholz, 1984

Auteur(e): Eveline Seewer Bourgeois / UG