25/02/2014 | communication | PDF | imprimer

Tinterin

Comm. FR, distr. de la Singine. Village-rue au-dessus de la Gérine, au sud-est de Fribourg. 1201-1212 Tentenens. All. Tentlingen. 177 hab. en 1811, 256 en 1850, 416 en 1900, 469 en 1950, 1147 en 2000. Traces d'occupation du Bronze moyen. Propriété des comtes de Thierstein, qui y possédaient un château fort, mentionné pour la première fois en 1434 et détruit probablement au XVIe s., le village passa à Fribourg avant 1442, où il fit partie des Anciennes Terres (bannière du Bourg), du district de Fribourg (dès 1798) et du district allemand (1838-1848). Au spirituel, T. releva de la paroisse de Marly, puis fut rattaché, avec Neuhaus et Saint-Sylvestre, à Chevrilles, séparé de Marly (1630). Face aux ruines de la forteresse, la famille de Gady éleva au XVIIIe s. un manoir, appelé "château". Nicolas de Gady y dressa une stèle commémorant le massacre des Tuileries de 1792 (déplacée en 1979). Un établissement pour adultes handicapés mentaux et atteints de paralysie cérébrale ouvrit en 1990. T. a perdu son caractère rural (79% de navetteurs en 2000). Au début du XXIe s., la plupart des emplois proviennent du secteur tertiaire, de l'artisanat et de l'industrie (notamment une gravière et une fabrique de béton). Dans plusieurs domaines (enseignement, entretien, gestion des eaux et des déchets, protection civile), T. collabore étroitement avec Chevrilles.


Bibliographie
– D. et E. Buchs, Tentlingen, 2001

Auteur(e): Eveline Seewer Bourgeois / FP