No 1

Galba, Servius Sulpicius

naissance 24.12.3 av. J.-C. à Terracina,décès 15.1.69 apr. J.-C. à Rome. G. (devenu, après son adoption, Lucius Livius Ocella Servius Sulpicius G.) était issu d'une vieille famille de l'aristocratie républicaine. De 39 à 41/42 apr. J.-C., il fut légat de Germanie supérieure, où le futur empereur Vespasien commandait une légion et où il fit probablement la connaissance du chevalier Caius Julius Camillus. Gouverneur en Espagne, il soutint la révolte de Caius Julius Vindex (mars 68) et fut proclamé empereur par le Sénat (8 juin 68), à la suite de quoi Néron se suicida. Rendu impopulaire par sa sévérité et sa parcimonie, les légions stationnées en Germanie lui refusèrent obéissance et proclamèrent Vitellius empereur le 2 janvier 69 à Cologne. L'adoption de Pison, âgé d'une trentaine d'années, que G. avait choisi pour lui succéder, et les présents en argent qu'il leur avait promis n'empêchèrent pas les prétoriens d'assassiner les deux hommes le 15 janvier 69. Sur l'ordre de Vitellius, Aulus Caecina Alienus, légat de légion, conduisit l'armée de Germanie supérieure jusqu'en Italie en traversant le territoire des Helvètes, restés loyaux à G. par ignorance de sa mort. Il en résulta de violentes batailles. Caecina vainquit les Helvètes en les faisant prendre à revers par des troupes auxiliaires rhétiques et pilla Baden. Seul le talent de négociation d'une délégation helvète sauva Avenches de la destruction.


Bibliographie
– W. Drack, R. Fellmann, Die Römer in der Schweiz, 1988, 48-51
– J. Malitz, «Galba», in Die römischen Kaiser, éd. M. Clauss, 1997, 87-88

Auteur(e): Urs Müller / FP