No 1

Munatius Plancus, Lucius

naissance 87 av. J.-C. à Tibur (auj. Tivoli, Latium), décès apr. 15 av. J.-C. Elève de Cicéron. M. fit carrière sous les ordres de César pendant la guerre des Gaules et la guerre civile contre Pompée. Gouverneur de la Gaule chevelue (44-43), consul (42), censeur (22). Brillant orateur et l'un des principaux sénateurs de la fin de la République, il se prononça pour l'amnistie des assassins de César. Après l'an 31 av. J.-C., devenu conseiller d'Octave, le futur empereur, il proposa au Sénat de donner à ce dernier le nom honorifique d'Auguste. Selon l'épitaphe de son mausolée au sommet du mont Orlando à Gaète (Latium), sa victoire sur les Rhètes en 44 lui valut d'être reçu en triomphe à Rome. On peut en outre déduire de l'inscription que M. avait fondé en Gaule les colonies de Lugudunum (Lyon) et de Raurica, sans aucun doute sur mandat de César, en 44/43 av. J.-C. Le site de la seconde fondation est toutefois controversé: les plus anciennes traces d'occupation à Augusta Raurica ne remontent pas avant l'époque augustéenne (15-10 av. J.-C.). Dès lors, il se pourrait que le premier acte de fondation eût été seulement de iure, ou concernât un autre lieu, peut-être l'oppidum des Rauraques sur la colline de la cathédrale à Bâle. Au XVIe s., la ville éleva M. au rang de héros. La croyance erronée selon laquelle la cité rhénane aurait aussi été fondée par M. comme colonie satellite d'Augst a persisté jusqu'au XXe s.


Bibliographie
RE, 16, 546-551
– L. Berger, «Testimonien für die Namen von Augst und Kaiseraugst von den Anfängen bis zum Ende des ersten Jahrtausends», in Tituli Rauracenses, éd. P.-A. Schwarz, L. Berger, 1, 2000, 13-39
– A. Mancini, Lucio Munazio Planco di Atina, 2000
– A. Desbat, éd., Lugdunum, naissance d'une capitale, 2005

Auteur(e): Peter-Andrew Schwarz / FP