Orgétorix

D'après le récit de Jules César (De bello gallico, I, 2-4), O. était un chef helvète, noble et fortuné, qui dès 61 av. J.-C., fut à la tête du mouvement migratoire censé mener les Helvètes en Saintonge. Pendant les préparatifs du départ, qui durèrent deux ans, O. fomenta un coup d'Etat pour accéder à la royauté de sa tribu en concluant des alliances secrètes avec deux autres prétendants à la monarchie, Casticus le Séquane et Dumnorix l'Eduen. Ce complot ayant été découvert par les Helvètes, O. dut plaider sa cause; soutenu par 10 000 hommes, il réussit à s'enfuir, mais mourut soudainement. Cette conjuration est à placer dans le cadre des difficultés que les Helvètes et les autres tribus gauloises subirent par la pression des tribus germaniques (Arioviste). Les Helvètes ne remirent toutefois pas en cause le projet de migration, mais furent défaits par César à Bibracte (58 av. J.-C.) et renvoyés sur le Plateau afin de faire écran à une possible invasion germanique.


Bibliographie
– B. Kremer, Das Bild der Kelten bis in augusteische Zeit, 1994, 135-138

Auteur(e): Linda de Torrenté