Stilicon

naissance vers 360, décès 22.8.408 à Ravenne. Fils d'un Vandale converti au christianisme, officier de l'empereur Valens. Après avoir exercé plusieurs charges, S. devient chef militaire suprême (magister utriusque militiae) de l'empereur Théodose en 392. En 395, sur son lit de mort, celui-ci le nomme tuteur de son plus jeune fils, Honorius, désormais empereur d'Occident. S. repousse les barbares à de nombreuses reprises. En 401, pour lutter contre la menace que le Wisigoth Alaric fait peser sur l'Italie depuis l'Illyrie, où la cour de Constantinople l'a installé, S. dégarnit de leurs troupes le Rhin, le Danube et la frontière rhétique, dès lors, il n'y a plus de troupes romaines en Suisse. Les frontières non protégées et le Rhin gelé permettent à une coalition importante de peuples germaniques d'envahir la Gaule en 406. S., qui s'est fait des ennemis dans l'entourage du prince, est assassiné.


Bibliographie
– A.H.M. Jones et al., The Prosopography of the Later Roman Empire, 1, 1971, 853-858
– J. Matthews, Western Aristocracies and Imperial Court, 21990

Auteur(e): Gabrielle Duchoud