No 1

Aetius

naissance vers 390 à Durostorum (auj. Silistrie, Bulgarie), décès 21/22.9.454 à Ravenne (I). Fils du maître de la cavalerie (magister equitum) Gaudentius. Après avoir longuement séjourné comme otage parmi les Wisigoths et les Huns, A. devint dès 425 commandant de l'armée des Gaules (magister militum per Gallias) et en 435 au plus tard commandant en chef (magister utriusque militiae) avec rang de patrice. Maître de la politique extérieure de l'Empire romain d'Occident, il battit Attila en 451. Il fut assassiné sur l'ordre de l'empereur Valentinien III, poussé par certains milieux de la cour. En 443, A. établit comme fédérés en Sapaudia (extrémité occidentale du bassin lémanique) les Burgondes qu'il venait de vaincre. La population gallo-romaine autochtone fut ainsi obligée de partager ses terres avec les Burgondes, ce qui favorisa le processus d'assimilation entre les deux groupes.


Bibliographie
– W. Ensslin, «Zum Heermeisteramt des spätrömischen Reiches», in Klio, 24, 1931 (21964), 474-502
– A. H. M. Jones et al., The Prosopography of the Later Roman Empire, 2, 1980, 21-29

Auteur(e): Daniel Nerlich / AB