11/12/2014 | communication | PDF | imprimer

Plasselb

Comm. FR, distr. de la Singine, au pied du Schweinsberg, comprenant le village de P. à l'entrée de la gorge de P. et l'ancienne commune de Neuhaus (fusion en 1971). 1324 Plannaseyva, en patois Planasiva. 247 hab. en 1811, 327 en 1850, 467 en 1900, 676 en 1950, 980 en 2000. Les seigneurs d'Ecublens vendirent le village à l'évêque de Lausanne en 1291. Cédé en 1453 par les seigneurs de Corbières aux familles Velga et d'Englisberg, P. devint possession de la ville de Fribourg par la conquête d'Illens en 1475 et par achat en 1486; il fit dès lors partie des Anciennes Terres. On a conservé un statut communal de 1571. Le couvent de cisterciennes de La Voix-Dieu, fondé vers 1314 par Bertha von Luceria, ne connut qu'une brève existence. Au spirituel, P. releva jusqu'en 1720 de Planfayon, puis fut érigé en paroisse. L'église, construite vers 1720 et transformée au XIXe s., est ornée de vitraux de Jean-Edouard de Castella (1922-1923). La céréaliculture, l'élevage et la sylviculture, autrefois prédominants, fournissaient encore 27% des emplois en 2005; la commune a reçu en 1998 le prix Binding pour l'entretien de ses forêts. En 1994, un glissement de terrain détruisit le lotissement de vacances Falli Hölli sur le Schweinsberg.


Bibliographie
Freiburger Nachrichten, 4.7.1978
HS, III/3, 958-959
– H. Schöpfer et al., Die Pfarrkirche von Plasselb, [1989]
– A. Thalmann et al., Der Wald in Plasselb im Wandel der Zeit, [1998]

Auteur(e): Eveline Seewer / CTM