No 2

Campell, Ulrich [Duri Champell]

naissance vers 1510 à Susch, décès vers 1582 à Tschlin. Fils de Caspar (Chasper), homme de guerre et partisan de la Réforme. ∞ 1) Serena (Hug?), 2) une Bisaz? Etudes inconnues, cours de latin chez le réformateur Philipp Gallicius. C. prêcha dans de nombreuses paroisses grisonnes (notamment à Klosters de 1548 à 1550) et contribua, surtout en Engadine, à les convertir à la Réforme. Une fille de C. fut baptisée d'urgence par son grand-père, ce qui conduisit au colloque de Susch (1537), important pour la Réforme en Engadine. Comme d'autres réformateurs grisons, C. fut un adversaire du service étranger et se mêla de politique. A l'instigation du théologien zurichois Josias Simler, il écrivit dès 1570, pour un projet de description de la Confédération, les chapitres consacrés aux Grisons. Ainsi naquirent deux grands volumes, Raetiae alpestris topographica descriptio et Historia Raetica, qui ne seront publiés qu'au XIXe s. Ils constituent un éloge des institutions démocratiques de la République des III Ligues, ainsi qu'une défense de la culture et de la langue rhéto-romanches vis-à-vis des influences allemandes. Auteur de la première traduction romanche de psaumes (Ün cudesch da psalms, imprimé en 1562) et de chants religieux (Chiantzuns spiritualas), C. donna forme écrite à la langue de la Basse-Engadine, le vallader. Il traduisit des drames bibliques, représentés dans des villages de l'Engadine. Ses activités à Sainte-Regula de Coire (1570-1574) furent de courte durée à cause de la situation politique et parce qu'il connaissait mal la langue allemande. C. passa la dernière décennie de sa vie dans le village de Tschlin en Basse-Engadine, où il termina ses ouvrages en latin.


Sources imprimées
– T. Schiess, éd., Bullingers Korrespondenz mit den Graubündnern, 3, 1906
Bibliographie
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 233-235
– R. Bezzola, Litteratura, 199-206
– C. Bonorand, H.-P. Schreich, Die Engadiner Reformatoren Philipp Gallicius, Jachiam Tütschett Bifrun, Durich Chiampell, 1987, surtout 67-72, 81-96

Auteur(e): Conradin Bonorand / BB