08/04/2008 | communication | PDF | imprimer

Heitenried

Comm. FR, distr. de la Singine, située à 15 km à l'est de Fribourg, à la frontière du canton de Berne, à l'habitat dispersé. Elle regroupe les hameaux de Scheuergraben, Schönfels, Selgiswil, Unterwinterlingen et Wiler vor Holz. 1228 franç. Essers, 1257 all. Ried. 705 hab. en 1850, 748 en 1900, 833 en 1950, 1101 en 2000. Tumulus hallstattien dans la forêt de Magdalena, vestiges de la route romaine vers Schwarzenburg. Le toponyme permet de conclure à une colonie alémane du Xe ou XIe s. Une famille de chevaliers von Ried est connue à partir du XIIIe s. Au XIVe s., H. appartint quelque temps aux comtes de Thierstein. La famille Velga de Fribourg acquit la seigneurie en 1442. H. relevait des Anciennes Terres (bannière de l'Auge). Le château passa en 1579, par héritage et rachat, aux Diesbach-Steinbrugg. Leur dernier représentant légua le domaine à son serviteur Pierre Bersier en 1820. La paroisse, mentionnée pour la première fois en 1228, ne se sépara définitivement de celle de Tavel qu'entre 1493 et 1579. Outre la paroissiale Saint-Michel, la commune possède une église néogothique construite en 1904-1905. Commune et paroisse achetèrent le château en 1878 et y établirent l'école, qui y est toujours installée. En 2000, la moitié des emplois étaient fournis par le secteur tertiaire, à peine un tiers par le primaire.


Bibliographie
– L. Waeber, A. Schuwey, Eglises et chapelles du canton de Fribourg, 1957
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 181-182
– F. Kolly, Geschichtliches aus Heitenried, 1991
Sensebezirk: 1848-1998, 1998, 207

Auteur(e): Ursula Birchler / AN