23/01/2006 | communication | PDF | imprimer

Diète (VS)

Assemblée (consilium generale, Landrat en all.) attestée depuis 1301 au moins, réunissant l'évêque et le chapitre de Sion, des officiers épiscopaux et des représentants, nobles à l'origine, des communes et paroisses du Valais non savoyard. Ce conseil épiscopal devint permanent aux XIVe et XVe s. et fut dès lors l'institution où se faisait la politique du pays. La Diète avait deux sessions ordinaires annuelles, en mai et en décembre, et au besoin des sessions extraordinaires, les "diétines". Elle procédait aux élections et traitait les affaires importantes ou urgentes. On votait par état, les députés des dizains en suivant leurs instructions. Les dizains rognèrent de plus en plus les compétences de l'évêque, réduites au XVIIe s. à la présidence des sessions. La Constitution de 1815 donna quatre voix à l'évêque et quatre à chaque dizain. En 1848, la Diète fit place au Grand Conseil.


Sources imprimées
WLA
Bibliographie
– G. Ghika, La fin de l'état corporatif en Valais et l'établissement de la souveraineté des dizains au XVIIIe s., 1947
– H.A. von Roten, «Die Landräte des Wallis bis 1450», in Vallesia, 21, 1966, 35-71

Auteur(e): Philipp Kalbermatter / PM