No 13

Orelli, Giovanni

naissance 30.10.1928 à Bedretto,décès 3.12.2016 à Lugano, de Bedretto. Fils de Leone, paysan, et d'Anselmina Forni. ∞ 1963 Ester Viscardi, enseignante, de San Vittore. Etudes aux universités de Zurich et Milan, licence en lettres à Milan (1958). Enseignant à l'école secondaire, puis au lycée de Lugano de 1963 à 1992. Dans ses romans, O. dénonce avec ironie le jeu du pouvoir et de l'argent en Suisse, notamment dans la trilogie L'année de l'avalanche (1965; trad. franç. 1985), La festa del ringraziamento (1972) et Le jeu du monopoly (1980; trad. franç. 1997). En revanche, dans Le rêve de Walacek (1991; trad. franç. 1998) et Le train des Italiennes (1996; trad. franç. 1998), il traite de problèmes qui touchent plus à l'humain. Poète ironique et allusif, il écrit aussi bien en dialecte, comme dans Sant'Antoni dai padü (1988), qu'en italien: Concertino pour grenouilles (1990; trad. franç. 2005), Né timo né maggiorana (1995) et L'albero di Lutero (1998). Egalement essayiste, O. est l'auteur de l'anthologie Svizzera italiana (1986). Il reçut le grand prix Schiller en 2012. Député socialiste au Grand Conseil tessinois (1995-1999).


Fonds d'archives
– Fonds, ASL
Bibliographie
Quarto, 1993, no 1, 36-58

Auteur(e): Jean-Jacques Marchand / DW