No 5

Martini, Plinio

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 4.8.1923 à Cavergno (auj. comm. Cevio), décès 6.8.1979 à Cavergno, cath., de Cavergno. Fils d'Adeodato et de Maria Balli. ∞ Maria Del Ponte. Ecole normale de Locarno. Dès 1943, M. fut enseignant, d'abord à Cavergno (écoles primaire et secondaire), puis à Cevio (école secondaire). Il fit ses débuts littéraires comme poète (Paese così, 1951 et Diario forse d'amore, 1953). Il connut le succès avec Le fond du sac (1970, trad. franç. 1977), ouvrage consacré à l'émigration sur fond de réalité historique, puis avec Requiem pour tante Domenica (1976, trad. franç. 1987), roman influencé par l'expressionnisme et qui évoque, à travers le récit d'un enterrement, un passé rural empreint d'une morale catholique rigide et austère. M. est aussi l'auteur de récits et de nombreux articles prenant la défense du patrimoine historique et architectural du val Maggia, qui furent publiés dans les recueils posthumes Chasse aux sorcières (1979, trad. franç. 1989) et Nessuno ha pregato per noi (1999). Inachevé, son dernier roman, Corona dei cristiani, fut également publié après sa mort en 1993.


Bibliographie
– I. Domenighetti, Plinio Martini: i giorni, le opere, 1987

Auteur(e): Ilario Domenighetti / AMC