No 1

Storni, Alfonsina

naissance 22.5.1892 à Sala Capriasca (auj. comm. Capriasca), décès 25.10.1938 (suicide) à Mar del Plata (Argentine), cath., de Lugaggia (auj. comm. Capriasca), Argentine (1920). Fille d'Alfonso Ambrogio, entre autres gérant de café, et de Paolina Martignoni, institutrice. Célibataire. S. vécut dès 1896 en Argentine avec ses parents. Après la mort de son père en 1906, elle exerça différentes activités, avant d'obtenir le diplôme d'institutrice en 1910. Elle enseigna à Rosario dès 1911 et collabora à des revues littéraires. Mère célibataire (1912), elle s'installa à Buenos Aires et entra en contact avec les milieux intellectuels de la capitale. Ses premiers recueils poétiques et son engagement dans les cercles socialistes et féministes lui valurent une notoriété croissante, renforcée par deux voyages en Europe en 1930 (aussi au Tessin) et en 1932. S. fut l'une des écrivaines remarquables de la postmodernité (Ocra, 1925) et de la littérature féminine latino-américaine, jouissant aussi d'un grand renom au Tessin (poésies, poèmes en prose, pièces de théâtre). D'abord influencée par le romantisme tardif, la poésie de S. se libéra de ses modèles et acquit une dimension intime et sociale, marquée par le refus des conventions et, en particulier, de la suprématie masculine.


Oeuvres
– D. Muschietti, éd., Obras, 2 vol., 1999-2002
– F. Cleis, M. Luraschi Conforti, éd., Vivo, vivrò sempre e ho vissuto, 2008 (avec biogr. et bibliogr.)
Bibliographie
– A. Zanon Dal Bo, F. Cleis, éd., Alfonsina Storni: bibliografia generale, 1988
– J. Delgado, Alfonsina Storni: una biografía, 1991

Auteur(e): Stefano Barelli / DW