16/04/2010 | communication | PDF | imprimer

Ried bei Kerzers

Comm. FR, distr. du Lac, appelée Oberried jusqu'en 1901, comprenant le village-rue de R., le hameau de Gurzelen, une partie du Grand-Marais et depuis 2006 l'ancienne commune d'Agriswil. 1340 Riedes, ancien nom franç. Essert. 566 hab. en 1818, 576 en 1850, 528 en 1900, 564 en 1950, 695 en 2000. Vestiges isolés du Mésolithique, tombes à incinération du Bronze final, nécropole hallstattienne. R. faisait partie de la seigneurie de Morat et embrassa la Réforme en 1530; le haut du territoire relève de la paroisse de Ferenbalm, le reste de celle de Morat. La commune racheta la dîme en 1804. Le Grand-Marais fut assaini dès 1887 et progressivement cultivé. Village agricole avec un peu d'artisanat (deux moulins), R. se concentra dès la fin du XIXe s. sur les cultures maraîchères. En 2005, le secteur primaire offrait environ 37% des emplois. Après le raccordement à l'autoroute A1 (1975 et 1980), plusieurs entreprises s'établirent dans la zone artisanale. En 2000, près de 56% de la population active travaillaient à l'extérieur.


Bibliographie
– J.F.L. Engelhard, Statistisch-historisch-topographische Darstellung des Bezirks Murten, 1840 (réimpr. 1979)
– E. Friedli, Bärndütsch als Spiegel bernischen Volkstums, 1, 1913 (réimpr. 1980)
– R. Merz, «Die Landschulen des alten Murtenbiets», in FGB, 29, 1927, 1-213
– H. Fürst, Ried, 1981
MAH FR, 5, 2000, 420-425

Auteur(e): Hans Herren / FP