Lurtigen

Ancienne commune FR, district du Lac, partie de la commune de Morat depuis 2016. Village entre Morat et Laupen, dont le terroir, cas sans doute unique sur le Plateau suisse, est encore presque entièrement cerné de forêts au début du XXIe s. 1397 Lurtens, 1508 Lurting, ancien nom franç. Lourtens. 17 feux en 1428, 4 au XVIIe s., 138 hab. en 1811, 198 en 1850, 200 en 1900, 188 en 1950, 179 en 2000. Selon Georges Grosjean, L. se trouvait sur le decumanus maximus (axe principal) du réseau cadastral s'étendant à l'est d'Avenches jusqu'à Gümmenen. L. faisait partie de la seigneurie de Morat, bailliage commun de Berne et Fribourg après les guerres de Bourgogne, attribué à Fribourg seul en 1798. Les Velga possédaient à L. un domaine qui passa en 1626 à l'hoirie von Diesbach-Liebistorf et en 1787 à un groupe de huit villageois. L. relève de la paroisse réformée de Morat. Il exista dès 1684 une école allemande, gérée avec Altavilla et Burg bei Murten (bâtiment scolaire de 1812). Le village possède un remarquable ensemble de bâtiments des XVIIIe et XIXe s. (grandes maisons en bois à toits en croupe, à l'origine couverts de chaume), ainsi qu'un poêle communal (salle de réunion chauffée) construit probablement en 1760 et abritant une armoire à archives de 1738. Il a conservé jusqu'au début du XXIe s. son caractère agricole (céréaliculture et élevage).


Bibliographie
– J.P. Anderegg, Die Bauernhäuser des Kantons Freiburg, 1, 1979
– E. Herren, Kleines Dorf, grosse Geschichte, 1986
MAH FR, 5, 2000, 406-409

Auteur(e): Hermann Schöpfer / OME