No 1

Yenni, Pierre Tobie

naissance 27.12.1774, décès 8.12.1845 à Fribourg, cath., de Morlon. Fils de Christoph, petit paysan, et de Marie Verdun. Collège Saint-Michel de Fribourg, études au Collegium germanicum de Rome (1793-1797), ordination à Fribourg (1797). Curé d'Ependes (1799) puis de Praroman (1800). Membre de l'association secrète de prêtres Correspondance ecclésiastique ("Petite Eglise") et conseiller de l'évêque Maxime Guisolan, Y. lutta contre l'influence des Lumières sur le clergé, en particulier contre Grégoire Girard. En 1815, la nomination d'Y. comme évêque de Lausanne fut considérée comme une victoire de l'ultramontanisme. Fortement soumis à l'influence de son entourage ultraconservateur, il s'engagea en faveur de réformes ecclésiales. En 1820, il fut témoin de la conversion secrète de Karl Ludwig von Haller au catholicisme. Il encouragea l'intégration de nouvelles congrégations religieuses dans le clergé. Y. jouissait d'une grande estime auprès des fidèles.


Bibliographie
– H. Vonlanthen, «Bischof Pierre-Tobie Yenni und die Diözese Lausanne 1815-1830», in FGB, 55, 1967, 7-231
HS, I/4, 171-173

Auteur(e): Victor Conzemius / GAR