17/02/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Jeuss

Comm. FR, distr. du Lac. Village-rue sur une terrasse alluvionnaire orientée au sud, entre le vallon de la Biberen et la forêt du Galm. 1340 Juentes. 25 à 50 hab. aux XVe-XVIIe s., 125 en 1811, 195 en 1850, 216 en 1900, 262 en 1950, 395 en 2000. Le toponyme est d'origine gallo-romaine, mais sa signification est imprécise. Appartenant aux comtes de Thierstein en 1363, J. fut rattaché aux Anciennes Terres de Fribourg en 1422. A la Réforme, le village adhéra à la foi nouvelle et passa de la paroisse de Cormondes à celle de Morat. La forge campagnarde, mentionnée en 1334, est l'une des plus anciennes de la région. Une auberge est attestée depuis 1719. Une fromagerie s'établit après 1845. Une école fut construite en 1691 (bâtiment actuel de 1907). Le domaine du Galm fut constitué en 1737-1738; ses revenus allaient à l'avoyer de Morat; les bâtiments abritent aujourd'hui un home médicalisé. La commune fut attribuée au district de Fribourg en 1803, au district allemand en 1831, puis au district du Lac en 1848. Jusque dans les années 1860, le village se trouvait sur l'axe routier régional Morat-Cormondes; une ligne de bus le relie à Morat. En 2000, la population comprenait 91% de germanophones, 4 % de francophones.


Bibliographie
– J.-P. Anderegg, Die Bauernhäuser des Kantons Freiburg, 1, 1979
MAH FR, 5, 2000, 374-377

Auteur(e): Hermann Schöpfer / DVU