Gempenach

Comm. FR, distr. du Lac. Village-rue à 6 km au nord-est de Morat à la frontière avec le canton de Berne. 1408 Gempenach, 1409 Gempernach, franç. Champagny, 1340 Champagnie. 191 hab. en 1850, 213 en 1900, 182 en 1950, 281 en 2000. A la Forstmatte, on mit au jour l'une des plus grandes nécropoles de La Tène ancienne et moyenne du canton de Fribourg. Au XIXe s., elle fut endommagée par l'exploitation d'une gravière sans avoir fait l'objet d'un inventaire archéologique. Le nombreux mobilier, composé notamment de bracelets en bronze ou en verre, de fibules en bronze et d'armes, fut remis aux musées de Berne et de Morat. G. appartenait à la seigneurie de Morat avec laquelle elle passa à Fribourg et Berne en 1475. Après la République helvétique, la commune fut définitivement attribuée au canton de Fribourg (1803). Le village est essentiellement protestant et relève de la paroisse de Ferenbalm, réunissant des communes bernoises et fribourgeoises. Datent du XIXe s. l'auberge de campagne Zum Kantonsschild (A l'écusson fribourgeois), la vieille école et quelques fermes. L'agriculture continue de dominer dans la commune. Toutefois en 2000, les deux tiers environ de la population active travaillaient dans le canton de Berne.


Bibliographie
Hist.FR, 1, 16, 48, 51
– S. Favre, «La fin de la nécropole celtique de Gempenach», in Hist. et archéol., 62, 1982, 60-63
Freiburger Nachrichten, 20.7.1990

Auteur(e): Ursula Birchler / WW