25/08/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Obfelden

Comm. ZH, distr. d'Affoltern, dans le Knonaueramt, sur la Reuss et à la frontière du canton d'Argovie, regroupant les cinq communes civiles (Zivilgemeinden) de Bickwil, Oberlunnern, Unterlunnern, Wolsen et Toussen, qui se détachèrent en 1847 de la comm. d'Ottenbach. 1246 Bickewilare, 1257 Lundenerun et Lunderun inferioris, 1311 Wolunsun, 1325 Tunsen. Env. 24 feux vers 1450, 311 hab. en 1634, 562 en 1668, 789 en 1799, 896 en 1850, 1335 en 1900, 1517 en 1950, 4182 en 2000. Habitat néolithique (incertain) à Wolsen; tombes hallstattiennes à Toussen; établissement romain et dépôt de monnaies et d'ornements en or du IIIe s. (conservés au Musée national de Zurich), exhumés en 1741 à Unterlunnern sous la direction de Johann Jakob Scheuchzer, bailli de Knonau. C'est au bas Moyen Age et à l'époque moderne que les cinq hameaux Ob dem Feld de la paroisse d'Ottenbach se constituèrent avec leurs soles, leurs biens communaux et, dans certains cas, leurs limites d'accès à la bourgeoisie. Ils relevaient de la juridiction de Maschwanden, intégrée au bailliage de Knonau en 1512, sauf Toussen et une partie d'Unterlunnern, qui dépendaient du Freiamt rattaché au bailliage de Knonau en 1507. La division communale de 1847 fut précédée de violentes disputes, concernant notamment l'assistance aux pauvres et les questions électorales. La séparation politique entraîna celle des paroisses. Autour de l'église, achevée en 1848, se développa le nouveau quartier du Kirchfeld; détaché en 1854 de la commune civile (Zivilgemeinde) de Wolsen, il relevait directement de la commune politique d'O. Son développement fut facilité par la décision du Conseil d'Etat de 1861 de ne pas faire passer la route reliant Affoltern am Albis à la vallée de la Reuss par les anciens centres villageois. Les cinq communes civiles furent dissoutes en 1877. L'industrie textile à domicile se répandit au XVIIIe s. Vers 1840, Rudolf Stehli introduisit en outre le tissage de la soie à domicile et en atelier (maison Gwerb à Oberlunnern, en activité jusqu'en 1975). Une usine à gaz fut exploitée de 1902 à 1945, une amélioration foncière générale décidée en 1935. Commune industrielle au début du XXe s. (le secteur secondaire offrait 63% des emplois en 1920), attirant des navetteurs (202 en 1910), O. évolua ensuite en une localité péri-urbaine (en 2000, 77% de la population active travaillaient à l'extérieur).


Bibliographie
Geschichte der Gemeinde Obfelden, 1947
– S. Brändli, «Fabrik und Villa Stehli», in Vom Grabhügel zur Ökosiedlung, éd. R. Böhmer et al., 2007, 222-223
– S. Martin-Kilcher et al., éd., Der römische Goldschmuck aus Lunnern (ZH), 2008

Auteur(e): Martin Illi / FP