Les articles avec images
12/2017
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 

Aa, Albert von der

<b>Albert von der Aa</b><br>Le municipal lausannois, directeur des Œuvres sociales, à son bureau en octobre 1961, photo de  Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/>

Aadorf

<b>Aadorf</b><br>Carte des comtés de Thurgovie et de Kyburg (détail), réalisée en 1655 par   Hans Conrad Gyger (Staatsarchiv Zürich, Plan N 1).<BR/>La situation du village sur la frontière (ici dessinée en vert) est bien visible.<BR/>

Aar

<b>Aar</b><br>Vue plongeante sur l'Aar et le Marzili à Berne, eau-forte coloriée de   Johann Niklaus Schiel  datée 1787 (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).<BR/>Cette vue pittoresque permet de voir la diversité des embarcations et de mesurer le volume important des marchandises alignées sur le quai d'embarquement du Marzili.<BR/><b>Aar</b><br>Affiche touristique de 1981, imprimée par   Brügger AG à Meiringen (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>Depuis le milieu du XVIII<SUP>e</SUP> siècle, la partie «alpine» du fleuve exerce sur les touristes un attrait qui ne se dément pas jusqu'à la fin du XX<SUP>e</SUP> siècle.<BR/>

Aarau

<b>Aarau</b><br>Centrale téléphonique en 1924 (Musée de la communication, Berne).<BR/>Un réseau téléphonique est inauguré à Aarau en 1887; il est doté d'une centrale manuelle qui restera en service jusqu'à l'installation d'une centrale automatique en juin 1940.<BR/>

Aarberg (commune)

<b>Aarberg (commune)</b><br>Le pont de bois sur l'Aar, dessin réalisé en 1893 par   Eduard von Rodt (Musée d'Histoire de Berne, Collection von Rodt) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Ce pont a traversé les siècles avec quelques travaux de restauration, les plus récents en 1786 et en 1973. L'architecte Eduard von Rodt, membre de la commission fédérale des monuments historiques, l'a représenté dans son état de 1893. En haut à droite, il a recopié l'inscription de 1568 figurant sur une poutre du pont.<BR/><b>Aarberg (commune)</b><br>La sucrerie, photographiée en 1986 par   Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/>La fabrique (ZRA: Zuckerfabrik + Raffinerie Aarberg AG) avait en 1999 une capacité de transformation d'environ 7000 tonnes de betteraves sucrières par jour. Elle a fusionné en 1997 avec celle de Frauenfeld (5000 tonnes par jour en 1999).<BR/>

Aarwangen (commune)

<b>Aarwangen (commune)</b><br>Certificat de la République de Berne pour un compagnon boucher de Langenthal, délivré en octobre 1777 par le maître aubergiste Ueli Mattis, de Gutenburg. Les trois vignettes sont du petit maître bernois    Johann Ludwig Nöthiger (Musée national suisse).<BR/>

Ab Yberg, Theodor

<b>Theodor Ab Yberg</b><br>Caricature lithographiée stigmatisant l'action du commandant conservateur schwytzois (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).<BR/>

Abeille, Joseph

<b>Joseph Abeille</b><br>Projet pour l'hôpital des Bourgeois de Berne, élévation de la façade sud, partie centrale (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Burgerspitalarchiv, BP 53).<BR/>

Absinthe

<b>Absinthe</b><br>Caricature à propos de la votation de 1908, parue dans le journal satirique genevois <I>Guguss'</I> (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Abstinence

<b>Abstinence</b><br>Affiche pour le 75<SUP>e</SUP> anniversaire de la Croix-Bleue 1877-1952, par   H. Pache (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/><b>Abstinence</b><br>Affiche de la Ligue suisse des femmes abstinentes, vers 1900, par   Jeanne Lombard (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Adduction d'eau

<b>Adduction d'eau</b><br>Roue à godets sur le pont de l'Hôtel-de-Ville à Zurich au milieu du XVI<SUP>e</SUP> siècle, détail d'une illustration de la chronique du chanoine  Johann Jakob Wick (Zentralbibliothek Zürich, Handschriftenabteilung, Wickiana, Ms. F 28, fol. 57r).<BR/>

Adelboden

<b>Adelboden</b><br>Le village en hiver dans les années 1930 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Photoglob).<BR/>Bazar, hôtel et skieur sur la route sont autant de signes indiquant une petite station touristique.<BR/>

Administration

<b>Administration</b><br>Illustration de la <I>Luzerner Chronik</I> (1513) de   Diebold Schilling (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Eigentum Korporation Luzern).<BR/>Le prince-abbé de Saint-Gall, Ulrich Rösch, en compagnie de deux moines et de deux juristes, en pourparlers avec le Conseil de la ville avant le sac du couvent de Rorschach (1489). A gauche au fond, le secrétaire écrit le procès-verbal. Les procès-verbaux du Conseil de la ville de Saint-Gall ont été conservés depuis 1477 quasi sans interruption.<BR/><b>Administration</b><br>Postier de la Léventine entre Airolo et Madrano en 1940 (Musée de la communication, Berne).<BR/>

Adultère

<b>Adultère</b><br>Homme et femme au lit, enluminure de 1460 en marge de la <I>Postilla in Numerum et Deuteronomium</I> de Nicolas de Lyre (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung, Ms. 41, fol. 233v).<BR/>L'image illustre les commandements de Moïse dans le Deutéronome (22-30) relatifs aux châtiments en cas d'adultère.<BR/>

Aeschbacher, Hans

<b>Hans Aeschbacher</b><br>L'artiste sculptant son taureau <I>Züka</I>, photographie de   Theo Frey (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Frey).<BR/>

Affiche

<b>Affiche</b><br>"Eté dans les Grisons", 1909, affiche touristique   d'Emil Cardinaux (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/><b>Affiche</b><br>Affiche pour le Béjart Ballet de Lausanne, réalisée en 1988 par le graphiste  Pierre Neumann (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>La collaboration des graphistes avec les photographes marque l'histoire de l'affiche des années 1920 à aujourd'hui: ici la photo est de Christian Coigny.<BR/>

Affoltern am Albis

<b>Affoltern am Albis</b><br>Assaut des troupes fédérales lors de la guerre de Bocken en 1804, aquarelle de  Johann Jakob Aschmann (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>Dans la nuit du 27 au 28 mars, une section de chevau-légers délivre le colonel Johann Jakob Füssli et deux de ses officiers détenus en otage par les insurgés. Les chefs de la rébellion seront exécutés le 25 avril 1804.<BR/>

Agasse, Jacques-Laurent

<b>Jacques-Laurent Agasse</b><br><I>La Forge de Lausanne</I>, eau-forte de reproduction, gravée en 1800 par  Nicolas Schencker,  d'après un tableau conservé aujourd'hui au Musée d'art et d'histoire de Genève (Musée historique de Lausanne).<BR/>

Agassiz, Louis

<b>Louis Agassiz</b><br>Portrait du savant, photographie de  Paul Vionnet (Musée historique de Lausanne).<BR/>

Agences de presse

<b>Agences de presse</b><br>Hans Gerber, Sepp Schmid et Walter Studer (de gauche à droite), reporters de l'agence Photopress, au Tour de Suisse de 1941 ou 1942 sur les rives du lac de Zoug  © KEYSTONE/Photopress.<BR/><BR/>

Agriculture

<b>Agriculture</b><br>Description des douze mois et de leurs travaux, gravée en 1663 par   Conrad Meyer (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>Il s'agit d'une exhortation de la jeunesse à la vertu, que Meyer a compilée à la Burgerbibliothek de Zurich, d'après une inscription au bas de l'estampe. Tous les travaux agricoles y sont représentés selon le rythme des saisons et sur le modèle antique des travaux et des jours.<BR/><b>Agriculture</b><br>Travaux de labours dans le val Müstair vers 1920 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Kopp).<BR/>L'agriculture de montagne reste parfois tributaire jusqu'au XX<SUP>e</SUP> siècle de conditions de travail archaïques, notamment pour les labours, à l'exemple de ces deux femmes conduisant des vaches qui tirent une charrue rudimentaire.<BR/>

Airolo

<b>Airolo</b><br>Marché au bétail à l'entrée du bourg en 1905 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/>Au début du XX<SUP>e</SUP> siècle encore, le marché reste un point de rencontre important pour les paysans de montagne de la région.<BR/>

Alchimie

<b>Alchimie</b><br>Manuscrit enluminé anonyme, vers 1550 (Universitätsbibliothek Basel, Handschriftenabteilung, L IV 1).<BR/>L'utilisation de la symbolique, tant dans les textes que dans les images, rend souvent l'interprétation complexe.<BR/>

Alcoolisme

<b>Alcoolisme</b><br>Alors qu'il rentrait ivre à la maison le 8 décembre 1561, Rudolf Hurter, d'Uerzlikon, assassina sans raison son épouse enceinte (Zentralbibliothek Zürich, Handschriftenabteilung, Wickiana, Ms. F 12, fol. 254r).<BR/>Le dessinateur a représenté ce fait divers relaté par le chanoine Johann Jakob Wick avec une belle imagination: l'épouse surprise devant l'agressivité de son mari s'exclame "O Jesus" et le diable, caché derrière la porte, lâche un sardonique "he he".<BR/><b>Alcoolisme</b><br>Les buveurs, gravure de l'artiste zurichois  Gregor Rabinovitch (Staatsarchiv Zürich, Sammlung Eduard Feh).<BR/>Représentation dramatique de la déchéance due à l'alcool dans les milieux populaires, thème fréquent dans les arts, la littérature et le cinéma durant l'entre-deux-guerres.<BR/>

Alimentation

<b>Alimentation</b><br>"L'alimentation la plus saine", affiche réalisée en 1942 par  Herbert Leupin  et editée par la Coop (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Allamand, François-Louis

<b>François-Louis Allamand</b><br>Portrait au pastel, vers 1770, par un artiste inconnu (Musée historique de Lausanne).<BR/>

Allamand, Jean-Nicolas-Sébastien

<b>Jean-Nicolas-Sébastien Allamand</b><br>Portrait du physicien gravé par  Christian Prestel (Musée historique de Lausanne).<BR/>

Allemagne

<b>Allemagne</b><br>Caricature concernant la convention du Gothard, 1909 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>Au moment du rachat des chemins de fer suisses par la Confédération, l'Allemagne et l'Italie obtinrent des avantages considérables qui furent ensuite beaucoup critiqués.<BR/><b>Allemagne</b><br>"... le Suisse lit l'hebdomadaire démocratique indépendant <I>ABC</I>", affiche réalisée en 1937 par  Carl Scherer (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Alliances

<b>Alliances</b><br>Cérémonie à l'occasion du traité conclu entre Berne, Zurich, les III Ligues et la République de Venise le 12 janvier 1706, estampe de   Johann Melchior Füssli (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>

Almanachs

<b>Almanachs</b><br>Calendrier xylographié pour l'année 1552, mois de janvier à mars, imprimé à Zurich par  Eustachius Froschauer (Musée national suisse).<BR/><b>Almanachs</b><br>Marchand de feuilles volantes, dessin à la plume et aquarelle, signé   F. L. Steiger  et daté 1783 (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).<BR/>Les marchands et les colporteurs jouent, durant l'Ancien Régime, un rôle essentiel pour la diffusion des calendriers et des almanachs.<BR/><b>Almanachs</b><br><I>Etrennes helvétiennes et patriotiques, pour l'an de Grâce 1789</I>, n<SUP>o</SUP> VII, Lausanne, 1788 (Musée historique de Lausanne).<BR/>De petit format (11 cm), la publication n'en contient pas moins des illustrations à l'eau-forte qui se déplient. Pour l'année qui verra éclater la Révolution française, l'imprimeur choisit en 1788, de manière prémonitoire, une vue de la chapelle de Tell, le héros tutélaire que les Jacobins associeront à Brutus dans leur culte des martyrs de la Révolution.<BR/>

Alpages

<b>Alpages</b><br>Vachers trayant et préparant le fromage vers 1601, selon un dessin de  Daniel Lindtmayer le Jeune (ETH-Bibliothek Zürich, Graphische Sammlung, 338.4 [Depos. GKS]).<BR/>Les vaches étaient de petite taille (comparer avec le vacher en train de traire) et généralement plus maigres que celles représentées par Lindtmayer. En hiver elles produisaient peu de lait, et, jusqu'à la fin du XIX<SUP>e</SUP> siècle, la production de fromage était limitée à l'été.<BR/>

Alpes

<b>Alpes</b><br>Vue générale de Loèche-les-Bains en 1786, aquarelle d'  Abraham Samuel Fischer (Bibliothèque nationale suisse, collection Gugelmann).<BR/>Si le calme de cette représentation d'une journée d'été donne une impression probablement trop idyllique de la vie quotidienne des paysans de montagne confrontés à de nombreuses difficultés d'ordre matériel, une telle vue fournit tout de même des informations intéressantes: l'habitat groupé et la construction en bois typiques des Alpes valaisannes, où seules l'église et l'auberge sont en pierre; les modes de transports variés; l'activité féminine dans les travaux agricoles et la présence de citadins privilégiés, en villégiature ou en cure thermale, qui participent à la naissance de l'industrie touristique.<BR/><b>Alpes</b><br>Travaux des champs dans le val Müstair vers 1920 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/>Les petits paysans de montagne cultivent des terrains souvent accidentés avec des moyens traditionnels.<BR/><b>Alpes</b><br>Glissoir à bois (appelé "sovenda" au Tessin) utilisé pour le charriage du bois dans la Léventine au 18<SUP>e </SUP>siècle. Eau-forte de  Johann Rudolph Schellenberg,   tirée de l'ouvrage de Hans Rudolf Schinz <I>Beyträge zur nähern Kenntniss des Schweizerlandes,</I> 1784 (Zentralbibliothek Zürich).<BR/><b>Alpes</b><br>Caravane de marchands au pied des Alpes au XVII<SUP>e</SUP> siècle, dessin préparatoire pour un vitrail de   Gottfried Stadler (Musée d'Histoire de Berne, Dépôt de la Confédération) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Des marchands prennent congé sur la place d'un village, des bêtes de somme sont chargées de tonnelets, alors que le début de la caravane est déjà en train de gravir la montagne à l'arrière-plan. Selon certains historiens, il s'agirait de marchands zurichois transportant du vin de la Valteline.<BR/><b>Alpes</b><br>Quelques difficultés des transports au XVI<SUP>e</SUP> siècle: passage des gués et avalanches, dessin de la chronique de   Johann Jakob Wick (Zentralbibliothek Zürich, Handschriftenabteilung, Wickiana, Ms. F 34, fol. 28r).<BR/>Comme dans une bande dessinée moderne, le dessinateur illustre le récit d'événements survenus le 24 février 1586, relatés dans la chronique manuscrite.<BR/><b>Alpes</b><br>Initiative des Alpes, votation populaire du 20 février 1994, affiche réalisée par  Christina Borer (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/><b>Alpes</b><br>"Pour de belles excursions en auto: la Suisse", affiche commandée par l'Office national suisse du tourisme en 1935 à  Herbert Matter (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/><b>Alpes</b><br>Vue du Rigi Kulm vers 1820, peinture de   Johann Heinrich Bleuler (Bibliothèque nationale suisse, collection Gugelmann).<BR/>Les Préalpes de la Suisse centrale, grâce à leurs nombreux observatoires naturels, rendent possible l'étude des hauts sommets (que l'on se garde encore de gravir). Le Rigi est particulièrement apprécié des premiers touristes, qui peuvent loger dans l'hôtel construit en 1816.<BR/><b>Alpes</b><br>Thé dansant à la Petite Scheidegg vers 1935 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Photoglob).<BR/>Les sports d'hiver restent un loisir réservé aux classes privilégiées jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.<BR/><b>Alpes</b><br>Affiche pour l'hôtel Belvédère sur la route de la Furka vers 1906 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>L'hôtel fut ouvert en 1882 par Joseph Seiler, déjà propriétaire de l'hôtel du Glacier du Rhône représenté en médaillon. Le graphisme entretient une habile confusion de lieux en introduisant sur la route de la Furka un symbole alpin célèbre (le "Postillon du Gothard" de 1874, tableau de Rudolf Koller), divers points de vue sur le glacier du Rhône et la mention des établissements valaisans de la dynastie Seiler à Zermatt et à Riffelalp.<BR/><b>Alpes</b><br>Quelques savants et intellectuels étudient la chute du Staubbach dans la vallée de Lauterbrunnen. Eau-forte de   Balthasar Anton Dunker et Joseph Störklin,   réalisée d'après une esquisse de  Caspar Wolf  et tirée de l'ouvrage de Jakob Samuel Wyttenbach,  <I>Merkwürdige Prospekte aus den Schweizer-Gebürgen und derselben Beschreibung, </I>imprimé en 1777 chez Abraham Wagner à Berne (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>Le savant (Wyttenbach à droite), l'artiste (Wolf devant son chevalet), l'éditeur (Wagner à gauche) et l'amateur éclairé (Sophie Müller avec l'ombrelle), sous les auspices d'Albert de Haller (en médaillon), sont réunis le 28 juillet 1776 pour mesurer la hauteur de la cascade.<BR/>

Alpinisme

<b>Alpinisme</b><br>Miniature tirée d'un traité sur la guerre du XV<SUP>e</SUP> siècle (Zentralbibliothek Zürich, Ms. Rh. hist. 33b, fol. 117r).<BR/>Ce grimpeur équipé de "crampons" aux mains et aux pieds laisse supposer que les militaires ont mis au point certaines techniques d'escalade bien avant les débuts de l'alpinisme proprement dit. <BR/><b>Alpinisme</b><br>Ascension d'un groupe de touristes dans les Alpes vers 1910 (Musée national suisse, collection Herzog).<BR/>Dès le début du XX<SUP>e</SUP> siècle, certains cheminements sont assurés dans les lieux les plus touristiques grâce à l'installation de cordes fixes et permettent à un public plus large de connaître les émotions procurées par la pratique de l'alpinisme.<BR/>

Altdorf (UR)

<b>Altdorf (UR)</b><br>Le bourg avant l'incendie de 1799, vignette d'un certificat d'apprenti de 1785, eau-forte de Karl Alois Triner (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/><b>Altdorf (UR)</b><br>Vue de la ville à vol d'oiseau, gravée en 1884 par   L. Wagner (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>On distingue la nouvelle route conduisant à la gare (1880), perpendiculaire à la Reuss endiguée, et, dans le fond, les Alpes uranaises.<BR/>

Altstätten (commune)

<b>Altstätten (commune)</b><br>La rue du Marché vers 1910 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/>Une galerie surélevée longe le côté nord de la rue du Marché (Marktgasse, autrefois Herrengasse). Ses arcades reposent sur des piliers dont la plupart sont en bois.<BR/>

Amélioration foncière

<b>Amélioration foncière</b><br>Travaux de colmatage, détail du plan publié par le service cantonal grison des améliorations foncières en annexe au rapport "Die Integralmelioration in der Talebene Domleschg", août 1945 (Bibliothèque nationale suisse). <BR/>Le colmatage consiste à fertiliser des terrains improductifs en y laissant stagner des eaux riches en limon. Cette amélioration d'un secteur de 260 hectares a été votée par le petit conseil en 1939 et mise en chantier dès 1940 avec l'aide des internés polonais et des détenus du pénitencier de Realta. Les eaux de la Nolla, un affluent du Rhin postérieur, pénètrent par un réseau de canaux (en bleu) dans des compartiments séparés par des digues. L'opération a officiellement pris fin en 2003.<BR/><BR/>

Aménagement du territoire

<b>Aménagement du territoire</b><br>"Etatisation du sol: le faux chemin. Initiative socialiste contre la spéculation foncière: non!" Affiche pour la votation du 2 juillet 1967, imprimée chez   Conzett + Huber, Zurich (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Amérique latine

<b>Amérique latine</b><br>„Petit manuel pour les Suisses qui veulent émigrer en Argentine", rédigée et distribuée par l’Office fédéral de l'émigration, publication de 1911 (Bibliothèque nationale suisse). <BR/>Le manuel contient des informations pratiques sur le voyage, la loi suisse sur l’émigration, les droits et devoirs des immigrés en Argentine et d’autres formalités. Il informe sur les perspectives d’emploi, surtout pour les agriculteurs, et met en garde contre l’idée que les émigrés trouvent facilement un travail bien rémunéré. Les auteurs de la brochure estiment que quelque 30'000 Suisses vivent en Argentine.<BR/><b>Amérique latine</b><br>Affiche de l'exposition du Kunsthaus de Zurich en 1981 intitulée <I>Fotografie Lateinamerika 1860 bis heute</I> (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Amiet, Cuno

<b>Cuno Amiet</b><br>L'artiste à son chevalet, photographie de   A. Käser, Berthoud (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Amnesty International (AI)

<b>Amnesty International (AI)</b><br>"Non à la peine de mort", affiche d'une campagne de 1988 réalisée par   Stephan Bundi (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Anabaptisme

<b>Anabaptisme</b><br>Deuxième dispute de Zurich le 20 mars 1525, dessiné en 1605 par   Heinrich Thomann   dans un exemplaire de l'<I>Histoire de la Réforme</I> de Heinrich Bullinger (Zentralbibliothek Zürich, Ms. B 316, fol. 182v).<BR/>Les anabaptistes sont debout au premier plan, les autorités sont assises. La prétendue dispute fut plutôt une comparution devant le tribunal.<BR/><b>Anabaptisme</b><br>"Henri Sumer et Jacob Mandel noyez à Baden, Anno 1582", gravure tirée de l'ouvrage de Thieleman Janszoon van Braght, <I>Der Blutige Schau-Platz [...] der Taufs-Gesinnten [...]</I>, 1780 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Andeer

<b>Andeer</b><br>Le marché au bétail en 1926. A l'arrière-plan, l'hôtel Fravi et l'église protestante (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/>

Andermatt

<b>Andermatt</b><br>Trois touristes croisent un paysan indigène à l'entrée du village en 1862, lithographie en couleurs   d'Eugène Cicéri (Musée de la communication, Berne).<BR/>

Anderwert, Fridolin

<b>Fridolin Anderwert</b><br>Portrait photographique du conseiller fédéral par  Emil Nicola-Karlen (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Andreae, Volkmar

<b>Volkmar Andreae</b><br>Le compositeur lisant de la musique, photographie anonyme (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Anglais

<b>Anglais</b><br>La revue publiée à Genève dès 1796 contribue à diffuser des traductions de l'anglais sur le territoire de la Confédération (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Animaux domestiques

<b>Animaux domestiques</b><br>Bœufs attelés à une charrue, projet pour un vitrail dessiné en 1601 par  Daniel Lindtmayer (Musée national suisse, documentation).<BR/><b>Animaux domestiques</b><br>Chevaux attelés à une charrue, projet pour un vitrail dessiné en 1601 par  Daniel Lindtmayer (Musée national suisse, documentation).<BR/><b>Animaux domestiques</b><br>Affiche publicitaire dessinée en 1961 par   Donald Brun (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>Les propriétaires d'animaux domestiques habitant de plus en plus dans les villes, la demande d'aliments en boîte tend à augmenter. La nourriture industrielle pour chats et chiens devient dès lors une source de profits importants pour l'industrie agro-alimentaire. <BR/>

Annabelle

<b>Annabelle</b><br>"Bonjour Annabelle. La nouvelle grande action d'Annabelle pour une Suisse plus amicale", publicité pour la revue, affiche de 1975 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Année liturgique

<b>Année liturgique</b><br>Ane des Rameaux monté sur roulettes, provenant de Steinen (SZ); bois de sapin et d'épicea sculpté polychrome, début du XI<SUP>e</SUP> siècle, 176,5 cm de hauteur (Musée national suisse).<BR/>La statue faisait partie de la procession du dimanche des Rameaux et rappelait l'entrée du Christ à Jérusalem au début de la Passion.<BR/>

Ansermet, Ernest

<b>Ernest Ansermet</b><br>Le chef d'orchestre étudie une partition avec Lola Benda, premier prix de violon du concours d'exécution musicale de Genève en 1940, photo de  Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/>

Anshelm, Valerius

<b>Valerius Anshelm</b><br>Une page du manuscrit de sa chronique bernoise relatant les événements de 1474 (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.4, f. 41v).<BR/>

Anticléricalisme

<b>Anticléricalisme</b><br>"Chasse aux prêtres à Soleure", caricature radicale anonyme de 1873 (Bibliothèque nationale suisse, Cabinet des estampes).<BR/>L'anticléricalisme est souvent très violent dans les images de l'époque du Kulturkampf. Il est fait allusion ici à la suppression des couvents et à la destitution de l'évêque Eugène Lachat. Le texte dit: "Oh! Ça souffle! Un bon bol d'air, cela ne peut pas faire de mal."<BR/>

Antiquités juridiques

<b>Antiquités juridiques</b><br>Gibet triple de la haute juridiction du comté de Baden à Dättwil. Extrait d’un dessin au lavis gris réalisé vers 1700 par   Felix Meyer (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/><BR/>

Antisémitisme

<b>Antisémitisme</b><br>Miniature tirée de l'<I>Amtliche Berner Chronik</I> de  Diebold Schilling,   vers 1483 (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.1, p. 44).<BR/>En 1294, on accusa les juifs de Berne du meurtre rituel d'un enfant chrétien. De telles attaques, fréquentes dans tout l'Occident, déclenchèrent souvent d'atroces persécutions.<BR/><b>Antisémitisme</b><br>"Entrez seulement Messieurs, le petit Suisse dort encore", caricature parue le 26 mai 1933 dans <I>Der Eiserne Besen</I>, organe du Front national (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Aoste, val d'

<b>Val d'Aoste</b><br>Eboulement catastrophique qui détruisit un village entier en 1564 (Zentralbibliothek Zürich, Handschriftenabteilung, Wickiana, Ms. F 16, fol. 156r)<BR/>Le chanoine Johann Jakob Wick cite une lettre relatant l'éboulement qui ensevelit le "village d'Arras" le 6 juillet 1564; cette lettre servit de base à l'illustration de sa chronique.<BR/>

Appareils ménagers

<b>Appareils ménagers</b><br>"Cuisines Erpf, premier commerce zurichois d'équipements ménagers", affiche réalisée en 1913 par  Otto Baumberger (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/><b>Appareils ménagers</b><br>Affiche de   Willi Bolleter   pour l'entreprise d'installations électriques et d'équipements électroménagers E. Grossenbacher,  1933 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Appenzell (Rhodes-Extérieures)

<b>Appenzell (Rhodes-Extérieures)</b><br>Concert en famille, détail d'une peinture ornant les volets d'un orgue domestique, instrument réalisé en 1811 par un artisan appenzellois (probablement de Hérisau ou de Heiden) pour la famille Schweizer-Preisig (Musée national suisse, LM-20848).<BR/><b>Appenzell (Rhodes-Extérieures)</b><br>Landsgemeinde à Trogen en 1940 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne, Photo Presse-Diffusion).<BR/><b>Appenzell (Rhodes-Extérieures)</b><br>"Visitez le pays d'Appenzell", affiche touristique de 1933, réalisée par   Arnold Bossard (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>Au premier plan l'infrastructure touristique (trains, routes, piscines), au second les distractions (paysages, monuments) et la vie active, réduite aux paysans et aux brodeuses.<BR/>

Appenzell (Rhodes-Intérieures)

<b>Appenzell (Rhodes-Intérieures)</b><br>Représentation allégorique du Conseil, dite "Kleine Ratsrose", huile sur bois peinte en 1688 par  Johann Martin Geiger (Musée national suisse).<BR/>Au centre une allégorie antique de la Justice (le juge Bias de Priène pleure parce qu'il a dû condamner à mort un criminel), dans le cercle médian les armoiries des rhodes avec leurs saints patrons et des ours armés et enfin dans le cercle externe les blasons des membres du Conseil secret. A l'hôtel de ville d'Appenzell se trouve une toile peinte en 1651 par Hans Bildstein, très proche du point de vue iconographique, dite "Grosse Ratsrose".<BR/><b>Appenzell (Rhodes-Intérieures)</b><br>L'Ascension du Christ avec les saints patrons d'Appenzell, Maurice (à gauche) et Acace (à droite), vitrail de 1599 (Musée national suisse).<BR/><b>Appenzell (Rhodes-Intérieures)</b><br>Vue des bains de Weissbad vers 1840, aquatinte de   Kaspar Burkhardt (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>Avant le développement du tourisme de masse, une élite de privilégiés fréquente volontiers les stations thermales.<BR/><b>Appenzell (Rhodes-Intérieures)</b><br>Procession devant la chapelle Sainte-Croix à Appenzell en 1910 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, EAD-WEHR-12866-B).<BR/>

Appenzell (commune)

<b>Appenzell (commune)</b><br>Foire au bétail vers 1910 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/>La foire annuelle se tenait sur le site de la landsgemeinde d'Appenzell avant que la place ne soit asphaltée.<BR/>

Approvisionnement économique du pays

<b>Approvisionnement économique du pays</b><br>"Cultiver plus ou mourir de faim?", affiche des sociétés coopératives, réalisée en 1939 par  Hans Erni (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Arbalète

<b>Arbalète</b><br>"Ce signe garantit la qualité des produits suisses", affiche de 1935 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>Depuis 1931, la marque "Suisse" et le dessin de l'arbalète stylisée, ainsi que le mot lui-même sont protégés au registre des marques suisse et international.<BR/>

Arbitrage

<b>Arbitrage</b><br>Négociations entre Zurich et les Confédérés à Kaiserstuhl en juillet et août 1446. Illustration tirée d’une copie de la chronique de Zurich et de la Confédération de  Gerold Edlibach,  vers 1506 (Zentralbibliothek Zürich, Ms. A 77, fol. 113r).<BR/>Séance du tribunal arbitral après la guerre de Zurich. A l’intérieur des barrières, on aperçoit les représentants des parties opposées (Zugesetzte en allemand) qui débattent: le conseiller Heinrich Effinger et le chancelier Rudolf von Cham défendent les intérêts de Zurich, alors que Petermann Goldschmid de Lucerne et Ital Reding le Jeune de Schwytz représentent la Confédération. A l’extérieur des barrières, les envoyés des factions fournissent des preuves au tribunal. N’étant pas parvenus à un accord, les représentants désignèrent le bourgmestre d’Augsbourg, Peter von Argun, comme président du tribunal arbitral.<BR/>

Archéologie

<b>Archéologie</b><br>Fouilles archéologiques dans le lac Léman en 1854 (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Muni d'un scaphandre de fer-blanc, le savant bernois Adolphe Morlot étudie les pilotis devant Morges le 24 août 1854, secondé par l'historien François Forel et le conservateur des antiquités du musée cantonal de Lausanne, Frédéric-Louis Troyon. Ce genre d'entreprise risquée semble plutôt rare avant l'introduction au XX<SUP>e</SUP> siècle des scaphandres autonomes.<BR/>

Architecture

<b>Architecture</b><br>"Zurich découvre Le Corbusier", affiche pour l'exposition à l'occasion des 10 ans du Pavillon Le Corbusier (Heidi Weber Haus) à Zurich en 1977 réalisée par le graphiste   Peter Hajnoczky (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Archives

<b>Archives</b><br>Prospectus des Archives sociales suisses à Zurich, fin des années 1990 (Archives sociales suisses).<BR/>

Ardoise

<b>Ardoise</b><br>Ardoisiers au travail dans le massif du Niesen en 1941 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne, Photo Presse-Diffusion).<BR/>Près de Frutigen, sur les contreforts du Niesen, beaucoup de bergers se muaient en ardoisiers dès la neige venue. Les ardoises étaient débitées en plaques et trempées dans l'eau pour éviter leur effritement; puis les hommes les chargeaient sur un wagonnet et les amenaient à l'air libre afin de les scier aux dimensions voulues.<BR/>

Argovie, affaire des couvents d'

<b>Affaire des couvents d'Argovie</b><br>"Souvenirs d'Argovie en 1841", xylographie anonyme (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>Cette caricature anticatholique stigmatise l'indiscipline et la vie dissolue dans les couvents. Elle témoigne de la violence des polémiques et des tensions confessionnelles qui, de 1845 à 1847, conduisirent au Sonderbund, période pendant laquelle cette estampe outrancière a probablement été diffusée.<BR/>

Argovie

<b>Argovie</b><br>Cimetière juif entre Lengnau et Endingen, gravure de   Johann Balthasar Bullinger d'après Johann Rudolf Holzhalb, tirée de<I> Johann Caspar Ulrichs Sammlung jüdischer Geschichten</I>, Bâle, 1768 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>Attirés par les foires de Zurzach et parce que la discrimination était moins sévère dans les bailliages communs, beaucoup de juifs s'étaient installés dans le comté de Baden, notamment à Lengnau et Endingen. En 1750, ils construisirent leur cimetière à mi-chemin des deux bourgs. Auparavant ils devaient enterrer leurs morts dans une île sur le Rhin (<I>Judenäule</I>), qu'ils avaient achetée à la ville de Waldshut.<BR/><b>Argovie</b><br>La construction de l'autoroute A1 entre Hunzenschwil et Lenzbourg en 1964 a transformé le paysage du canton (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv, Bestand Comet Photo AG).<BR/>

Armée du Salut

<b>Armée du Salut</b><br>"100 ans d'Armée du Salut", 1865-1965, affiche à l'occasion du centenaire et des 75 ans de présence à Schaffhouse (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Armée

<b>Armée</b><br>"Supprimer notre armée: non", affiche commanditée, en vue de la votation de 1989, par le comité d'action contre l'initiative pour la suppression de l'armée (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Armement

<b>Armement</b><br>Construction d'un canon à l'arsenal de Zurich, eau-forte de   Johann Melchior Füssli   dans <I>Neujahrsblatt der Gesellschaft der Constaffler und Feuerwerker im Zeughaus</I>, 1715 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/><b>Armement</b><br>L'adjudant Fuhrer d'Anwil, contingent de Bâle, aquarelle de  Franz Feyerabend (Universitätsbibliothek Basel, Handschriftenabteilung).<BR/>Le caricaturiste s'est contenté d'une gentille allusion au héros tutélaire dans le fond, la tenue de l'adjudant étant parfaitement conforme à la tenue réglementaire. Feyerabend a réalisé une série d'aquarelles représentant les divers uniformes des contingents cantonaux envoyés en 1792 à Bâle pour protéger les frontières dans le cadre de la neutralité armée décrétée par la Diète durant la première guerre de Coalition.<BR/>

Armes atomiques

<b>Armes atomiques</b><br>Affiche du Mouvement suisse de la paix, réalisée en 1954 par   Hans Erni (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Armes, production et commerce d'

<b>Production et commerce d'armes</b><br>Description du chargement d'un canon, eau-forte de  Johann Melchior Füssli,   dans <I>Neujahrsblatt der Gesellschaft der Constaflern und Feuerwerkern im Zeughause zu Zürich</I>, 1717 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/><b>Production et commerce d'armes</b><br>"Contre le commerce avec la mort. Pour une interdiction des exportations d'armes. Oui le 24 septembre", affiche en vue de la votation de 1972, réalisée par  Stephan Bundi (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Armes

<b>Armes</b><br>Citoyen appenzellois avec son épée à la landsgemeinde de Trogen en 1940 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne, Photo Presse-Diffusion).<BR/>

Armoiries

<b>Armoiries</b><br>Vitrail de la corporation des Forgerons et Charpentiers, réalisé en 1605 par  Josias Murer  de Zurich (Musée national suisse).<BR/>Autour de la scène représentant les travaux du mois de mars, figurent les écussons des corporations (en bas), les armoiries des maîtres jurés (en haut) et des membres (sur les côtés).<BR/><b>Armoiries</b><br>Arbre généalogique de la famille Effinger, 1816 (Musée national suisse).<BR/>Figuration romantique de la généalogie et des armoiries de deux branches de la famille Effinger, chacune avec son château, à gauche Wildegg, à droite Wildenstein.<BR/>

Arp, Jean

<b>Jean Arp</b><br>L'artiste en compagnie de Sophie Taeuber dans son atelier vers 1918, photo anonyme (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>Les marionnettes en arrière-plan sont des œuvres de Sophie Taeuber, créées pour le <I>Roi Cerf</I> de Carlo Gozzi en 1918, aujourd'hui déposées au Museum Bellerive à Zurich.<BR/>

Arsenaux

<b>Arsenaux</b><br>Fabrication des boulets à l'arsenal de Zurich, eau-forte de   Johann Melchior Füssli  publiée dans <I>Neujahrsblatt der Constaffler und Feuerwerker im Zeughaus</I>, 1718 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>

Art, marché de l'

<b>Marché de l'Art</b><br>Vente aux enchères de la galerie Koller à Zurich en novembre 1964, affiche de  Walter Grieder (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Artillerie

<b>Artillerie</b><br>Le calcul des trajectoires grâce à la trigonométrie, eau-forte de  Johann Melchior Füssli  dans <I>Neujahrsblatt der Gesellschaft der Constaflern und Feuerwerkern im Zeughause zu Zürich</I> 1726 (Musée national suisse, documentation).<BR/>

Artisanat des métaux

<b>Artisanat des métaux</b><br>Le forgeron, gravure sur bois dans le "Livre des métiers" (<I>Das Ständebuch</I>), 1568, de  Jost Ammann (Bibliothèque nationale suisse).<BR/><b>Artisanat des métaux</b><br>Artisan forgeant une barre de fer en vue de fabriquer des clous, en 1940 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne, Presse-Diffusion).<BR/>Durant la Deuxième Guerre mondiale, le petit hameau argovien d'Obersulz redonna vie à un artisanat local: les villageois fabriquèrent des clous pour les souliers d'ordonnance des soldats mobilisés.<BR/>

Artisanat

<b>Artisanat</b><br>Le cordonnier, gravure sur bois extraite du <I>Ständebuch</I> (1568) de Jost Ammann (Bibliothèque nationale suisse).<BR/><b>Artisanat</b><br>Le tailleur, gravure sur bois extraite du <I>Ständebuch</I> (1568) de  Jost Ammann  (Bibliothèque nationale suisse).<BR/><b>Artisanat</b><br>Lettre de compagnonnage <I>(Gesellenbrief)</I> pour un garçon d'Augsbourg, âgé de 29 ans et ayant travaillé 23 semaines chez un maître menuisier d'Aarau, datée du 16 janvier 1792 (Musée national suisse).<BR/>Ce papier tient lieu à la fois de certificat, de recommandation et de laisser-passer pour son détenteur, d'où les détails sur la stature, la couleur des cheveux et l'âge.<BR/><b>Artisanat</b><br>"Exposition à Heiden: artisanat et commerce au village", affiche pour une exposition à l'hôtel Freihof en 1946 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/><b>Artisanat</b><br>Atelier familial de cloutiers à Obersulz (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/>Dans le petit hameau argovien (200 habitants en 1940), la Deuxième Guerre mondiale a redonné vie à un artisanat local: tous les hommes du village travaillent pour la Confédération et livrent des clous pour les souliers d'ordonnance des soldats mobilisés. Les femmes et les enfants s'occupent des travaux de la ferme.<BR/>

Arts décoratifs

<b>Arts décoratifs</b><br>Cabinet d'orgue de Schwellbrunn, décorateur anonyme, daté 1811 (Musée national suisse).<BR/>Cet orgue a été commandé par le conseiller appenzellois Johann Schweizer, de Schwellbrunn, pour son salon. Faux bois et garnitures dorées de style Empire (à la mode) encadrent des peintures dans un style rustique plus populaire.<BR/><b>Arts décoratifs</b><br>Affiche de l'Exposition nationale d'art appliqué en 1922 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>La première exposition d'art appliqué eut lieu à Lausanne, organisée conjointement par l'Œuvre et le <I>Schweizerischer Werkbund</I>, sous les auspices des cinq membres de la Commission fédérale des arts appliqués, créée en 1917.<BR/><b>Arts décoratifs</b><br>Exposition nationale suisse des beaux-arts et des arts appliqués au Palais des expositions de Genève en 1931, affiche de  Jean-Jacques Mennet (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>En 1931, la dix-huitième Exposition nationale suisse des beaux-arts et la deuxième Exposition nationale suisse des arts appliqués eurent lieu au même endroit. L’exposition consacrée aux arts appliqués fut organisée par l’association romande L’Œuvre sous la direction de l’architecte Alphonse Laverrière (président de l’association) et de Gustave-Edouard Magnat. <BR/>

Arts graphiques

<b>Arts graphiques</b><br>Affiche pour une exposition au Musée des arts décoratifs de Lausanne en 1983, réalisée par le graphiste  Werner Jeker (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>Au XX<SUP>e</SUP> siècle, les écoles et les musées d'arts appliqués de Bâle, Berne, Zurich et Lausanne - et leur section d'arts graphiques en particulier - ont contribué à redonner une notoriété internationale aux arts graphiques suisses.<BR/>

Arts populaires

<b>Arts populaires</b><br>Enseigne en bois peint de l'épicerie-mercerie de Felix Künzle, Toggenbourg, vers 1820 (Musée national suisse, LM-16997).<BR/>Qu'elles soient en fer forgé pour une auberge ou en bois pour un commerce, les enseignes, créées le plus souvent par des artisans anonymes, sont l'une des nombreuses expressions de l'art populaire.<BR/>

Arx, Cäsar von

<b>Cäsar von Arx</b><br>L'écrivain à sa table de travail, peu avant sa mort  © KEYSTONE/Photopress.<BR/>

Aschmann, Johann Jakob

<b>Johann Jakob Aschmann</b><br>Manœuvres de la Société militaire de Zurich près de Wallisellen le 20 août 1786  (Musée national suisse).<BR/>

Asile

<b>Asile</b><br>Portrait de Jean-Antoine Oboussier et de sa fille, huile sur toile d'auteur inconnu, vers 1770 (Musée historique de Lausanne).<BR/>Originaire du Dauphiné, la famille Oboussier, réfugiée en 1685, est reçue à la bourgeoisie de Lausanne en 1768. La plupart des huguenots s'intégreront bien dans la vie économique du pays d'accueil et Jean-Antoine deviendra président de la municipalité après la révolution vaudoise de 1798.<BR/>

Assurance chômage (AC)

<b>Assurance chômage (AC)</b><br>Carte de contrôle personnelle pour l'assurance chômage, 1995 (Collection privée) ©  Musée national suisse.<BR/>Le chômeur est sous le contrôle permanent de l'assurance car il doit aller "timbrer" avec régularité auprès de la caisse de sa commune. Il remet chaque mois sa feuille remplie et signée pour avoir droit à l'indemnité.<BR/>

Assurance vieillesse et survivants (AVS)

<b>Assurance vieillesse et survivants (AVS)</b><br>«Pour les vieux et les invalides, oui à l'initiative Rothenberger», affiche pour la votation du 24 mai 1925, réalisée par  Carl Scherer (Bibliothèque nationale suisse).<BR/><b>Assurance vieillesse et survivants (AVS)</b><br>Affiche pour la votation du 6 décembre 1931, réalisée par  Jules Courvoisier (Bibliothèque nationale suisse).<BR/><b>Assurance vieillesse et survivants (AVS)</b><br>Affiche réalisée à l'occasion de la votation du 6 juillet 1947 par  Hans Erni  en faveur de l'AVS et contre l'initiative des mouvements patronaux (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>

Assurances

<b>Assurances</b><br>Affiche publicitaire pour une agence d'assurance en 1954 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Attenhofer, Elsie

<b>Elsie Attenhofer</b><br>Affiche pour un spectacle en 1950, dessinée par   Hans Falk (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Auberges

<b>Auberges</b><br>Intérieur d'un café-restaurant traditionnel vers 1920 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Nicole).<BR/> Cet établissement non localisé pourrait être un petit buffet de gare.<BR/><b>Auberges</b><br>Restaurant ouvrier dans le quartier de l'entreprise Brown Boveri & C<SUP>ie</SUP> à Baden vers 1910 (Archives sociales suisses, F Fc-0004-48).<BR/>Construit en 1904 par l'architecte Ferdinand Kuhn, ce complexe de style "chalet suisse" comprenait un réfectoire où l'on servait chaque jour près de 1500 employés et ouvriers. L'ensemble fut démoli en 1953.<BR/>

Auberjonois, René

<b>René Auberjonois</b><br>Autoportrait au chevalet avec modèle, esquisse au crayon de 1952 (ETH-Bibliothek Zürich, Graphische Sammlung).<BR/>

Aubert, Pierre

<b>Pierre Aubert</b><br>En discussion avec le conseiller fédéral Pierre Graber (à gauche), en novembre 1977, photo de  Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/>

Auf der Maur, Anton

<b>Anton Auf der Maur</b><br>Photographié dans son appartement par   Theo Frey (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Frey).<BR/>

Aumônerie militaire

<b>Aumônerie militaire</b><br><I>Darstellung des feierlichen Gottesdienstes bey dem Zürcherschen Feldlager im Hard den 6. May 1792</I>, aquatinte de  Franz Hegi (Musée national suisse).<BR/> Peu avant le départ pour l'occupation de la frontière bâloise, menacée par la première guerre de coalition, l'aumônier fait un sermon à la troupe.<BR/>

Äusserer Stand

<b>Äusserer Stand</b><br>Cortège du lundi de Pâques 1781, eau-forte aquarellée de  Johannes Müller (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).<BR/>

Automobile

<b>Automobile</b><br>La première automobile postale de marque Berna devant le bureau des postes de Papiermühle (Ittigen) en 1906 (Musée de la communication, Berne).<BR/><b>Automobile</b><br>L'autoroute Zurich-Berne en février 1982, photo de   Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/><b>Automobile</b><br>Course internationale du Klausen en 1927, affiche  d'Eric de Coulon (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).<BR/>

Autorités communales

<b>Autorités communales</b><br>Les contrôleurs des comptes de Zurich en réunion à l'hôtel de ville au XVII<SUP>e</SUP> siècle, gravure anonyme (Zentralbibliothek Zürich).<BR/><I>Sic ditatur Ærarium</I> (Ainsi le trésor public s'accumule-t-il), telle est la devise qui domine l'image. Le secrétaire est assis à gauche, les membres de la commission sont autour de la table à droite et le fonctionnaire dont on vérifie les comptes est au fond.<BR/>

Autriche

<b>Autriche</b><br>Affiche pour le Salon de la Sécession en 1904 réalisée par  Ferdinand Hodler (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>En 1904, Hodler est l'invité d'honneur du Salon de la Sécession à Vienne, organisé par l'association des peintres autrichiens: l'exposition montrera que le peintre suisse avait sa place dans l'avant-garde européenne du tournant du XX<SUP>e</SUP> siècle.<BR/><b>Autriche</b><br>Affiche pour les expositions d'art autrichien organisées à Zurich en 1946 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>Le Kunsthaus et le Kunstgewerbemuseum accueillent, au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, deux manifestations qui permettent à l'Autriche de se profiler comme un nouvel Etat indépendant ayant une forte tradition culturelle.<BR/>

Aviation

<b>Aviation</b><br>Le départ d'un ballon de l'Aéro-club suisse à Schlieren au début du XX<SUP>e</SUP> siècle attire un nombreux public de curieux (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/><b>Aviation</b><br>Le <I>Ville de Lucerne I</I> quitte son nouveau hangar, photographie de 1910 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Wehrli).<BR/><b>Aviation</b><br>Quelques DC-3 des Swiss Air Lines en 1953, sur le tarmac de l'aéroport de Zurich-Kloten (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques, Collection Office national suisse du tourisme).<BR/>

Avocats

<b>Avocats</b><br>Le procureur. Gravure sur bois tirée du "Livre des métiers" (<I>Ständebuch</I>)  de  Jost Ammann,  1568 (Zentralbibliothek Zürich).<BR/>Au bas Moyen Age et à l’époque moderne, les bourgeois n’avaient pas le droit de plaider devant un tribunal, mais devaient être représentés par un procureur ("pourparlier"). <BR/>

Avortement

<b>Avortement</b><br>Affiche de la campagne référendaire de 1977-1978, réalisée par   Daniel Will (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>

Avoyer

<b>Avoyer</b><br>Le premier magistrat de la ville de Berne au XVIII<SUP>e</SUP> siècle, illustration du <I>Livre des Chefs d'Œuvre de la Maistrise des Tailleurs de Berne, 1730</I> de  Salomon Erb (Musée d'Histoire de Berne) © Photo Stefan Rebsamen.<BR/>L'image accompagne le "Compte de l'habillement pour M. l'Advoyer" établi par le tailleur bernois. Outre la robe noire, les insignes de l'avoyer sont le sceptre et le sceau de la ville avec son étui.<BR/>

156 images

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z